S'abonner
Constructeurs

Mercedes vend moins mais mieux

Publié le 27 avril 2022

Par Christophe Jaussaud
3 min de lecture
Durant le premier trimestre 2022, le bénéfice net de Mercedes-Benz a progressé de 3 %, malgré des ventes en baisse de 10 %. Pour le reste de l’exercice, le groupe allemand reste prudent compte tenu des incertitudes actuelles.
La marge d’exploitation ajustée de la branche automobile de Mercedes a atteint 16,4 % au premier trimestre 2022.
La marge d’exploitation ajustée de la branche automobile de Mercedes a atteint 16,4 % au premier trimestre 2022.

Malgré des ventes en baisse de 10 % sur le premier trimestre 2022, le bénéfice net de Mercedes-Benz a augmenté de 3 %, à 3,6 milliards d’euros. Le bénéfice d'exploitation sur la période atteint 5,2 milliards d'euros contre 4,7 milliards en 2021. Le résultat intègre un effet positif de 918 millions d'euros liée à des ventes d'actifs et des charges de 709 millions découlant de l'arrêt de la production en Russie et des exportations vers le pays.

 

Le groupe a confirmé, mercredi 27 avril 2022, dans un communiqué, ses objectifs d'un chiffre d'affaires "légèrement supérieur" en 2022 comparé à 2021 et d'un bénéfice d'exploitation stable. Mais Mercedes a mis en garde contre "l’incertitude extraordinairement grande" liée notamment à la guerre en Ukraine et l'évolution de la pandémie de Covid-19 en Chine. "Une escalade au-delà de la situation actuelle" du conflit "pourrait avoir d'importantes conséquences négatives pour l'activité", prévient le constructeur.

 

A lire aussi : Solide année 2021 pour Mercedes

 

La pénurie qui frappe notamment les semi-conducteurs en raison de la pandémie de Covid-19 continuera de peser le reste de l'année tandis que "des mesures plus strictes" en Chine contre le virus créent une "incertitude concernant l'évolution du marché, l'approvisionnement et la production". Pour autant, le constructeur compte toujours "compenser les risques" par la croissance rentable des ventes, avec une progression de plus de 10% des volumes attendue dans les voitures de très haute gamme.

 

Au premier trimestre déjà, la catégorie de luxe qui comprend notamment la Classe S et la marque AMG, atteint 16 % du volume total après une hausse de 5 % des ventes. Cela a fait grimper de 1,7 point, à 16,4 %, la marge d’exploitation ajustée de la branche automobile, très observée par les analystes. Cette activité principale a dégagé un bénéfice d'exploitation (EBIT) de 4,3 milliards d'euros, en hausse de 13 %. Les ventes d'utilitaires sous la marque Mercedes-Benz Vans sont restées stables et l'EBIT a atteint 348 millions d'euros (+20 %). (Avec AFP)

 

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle