S'abonner
Constructeurs

Le salon de Genève 2022 en petit comité

Publié le 1 octobre 2021

Par Damien Chalon
3 min de lecture
Sandro Mesquita, le directeur général du salon de l’automobile de Genève, a confirmé que l’édition 2022 se tiendrait bien du 19 au 27 février. Un retour qui se fera toutefois avec moins d’exposants que lors de la dernière édition qui remonte à 2019.
L'édition 2022 du salon de Genève se tiendra du 19 au 27 février.
L'édition 2022 du salon de Genève se tiendra du 19 au 27 février.

Le salon de l'automobile de Genève fera son retour en février 2022 après deux ans d'absence, en version néanmoins réduite, dans un climat encore "fragile et incertain", a reconnu son directeur général dans un entretien publié vendredi 1er octobre par le quotidien suisse l'Agefi.

 

Plus tôt dans la semaine, la fondation qui chapeaute l'événement a donné son aval à la tenue du salon, estimant qu'il s'agit d'une décision "courageuse" dans le contexte actuel, a indiqué Sandro Mesquita, qui a repris la direction de ce salon en avril 2020.

 

A lire aussi : Genève veut rester un salon automobile

 

"Il y a d'un côté la situation sanitaire, et de l'autre les problèmes auxquels doit faire face l'industrie automobile comme la pénurie de semi-conducteurs qui met sous-pression la livraison et la production de nouveaux véhicules", a-t-il souligné.

 

Quelque 60 marques ont déjà confirmé leur présence, dont Audi, Renault, Skoda, Seat et Kia, les marques de prestige Bugatti, Rimac et Koenigsegg ou encore les nouveaux acteurs de la mobilité électrique urbaine, tels que le suisse Softcar, l'allemand E.go et le français Hopium, a-t-il détaillé.

 

Un salon physique et en ligne

 

Mais le nombre de participants pour cette édition, qui se tiendra du 19 au 27 février 2022, est très éloigné des 160 exposants qui avaient participé à la dernière édition d'avant-pandémie, avec de grands absents, dont Ferrari ainsi que Stellantis, propriétaire entre autres des marques Peugeot, Citroën, Opel, Fiat, Alfa Romeo, Maserati.

 

"Dans le groupe VW, deux filiales manqueront à l'appel, Bentley et Lamborghini", a ajouté Sandro Mesquita. Les organisateurs du salon sont "encore en attente de décision de certaines marques", a-t-il précisé, expliquant qu'il n'était pas concevable de sacrifier une troisième édition.

 

"Nous aurions pris le risque de perdre notre notoriété et peut-être même mis en péril celle prévue pour 2023", a-t-il défendu. Avec la crise sanitaire, ce salon international de l'automobile avait dû annuler son édition de 2020, puis de 2021.

 

A lire aussi : L'IAA Mobility satisfait de sa première édition

 

Pour accélérer son redémarrage, les organisateurs du salon automobile de Genève se sont alliés à Qatar Tourism, l'organisme de promotion du tourisme, avec qui ils comptent créer un nouveau salon automobile de "renommée internationale pour le Moyen-Orient", a expliqué Sandro Mesquita.

 

Cette édition 2022 se tiendra sur place mais aussi en partie en ligne, comme le font désormais de nombreux grands salons. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle