S'abonner
Constructeurs

Le groupe Ford, toujours dans la tourmente

Publié le 15 septembre 2006

Par Tanguy Merrien
4 min de lecture
Les soucis de Ford ne sont pas terminés. En quelques semaines, des rumeurs d'alliance avec Renault Nissan ont été évoquées avant que l'on ne parle de la cession de la marque Jaguar puis d'Aston Martin. Finalement, Bill Ford cède sa place de P-dg du groupe à Alan Mullaly. Les...
Les soucis de Ford ne sont pas terminés. En quelques semaines, des rumeurs d'alliance avec Renault Nissan ont été évoquées avant que l'on ne parle de la cession de la marque Jaguar puis d'Aston Martin. Finalement, Bill Ford cède sa place de P-dg du groupe à Alan Mullaly.
Les...
Les soucis de Ford ne sont pas terminés. En quelques semaines, des rumeurs d'alliance avec Renault Nissan ont été évoquées avant que l'on ne parle de la cession de la marque Jaguar puis d'Aston Martin. Finalement, Bill Ford cède sa place de P-dg du groupe à Alan Mullaly. Les...
...vicissitudes du troisième constructeur automobile mondial auront marqué, au moins, les 9 premiers mois de l'année. Dernier événement en date et pas des moindres, le groupe américain vient d'annoncer la nomination de Alan Mullaly au poste de P-dg du groupe en lieu et place de Bill Ford. Ce dernier, à la tête du groupe depuis 2001 (et membre de la famille fondatrice toujours propriétaire de 40 % du capital), reste néanmoins président du conseil d'administration. Depuis le début de l'année, le groupe est confronté à une grave crise. Si Ford a dégagé un bénéfice net de 2,1 milliards de dollars en 2005, il a en revanche accusé une perte de 1,45 milliard de dollars sur le premier semestre 2006. Si les résultats du constructeur sont loin d'être négatifs dans le reste du monde, c'est sur son propre terrain, aux Etats-Unis, qu'il est mis e[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle