S'abonner
Constructeurs

Le chinois BAIC premier actionnaire de Mercedes

Publié le 13 décembre 2021

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Avec 9,98 % du capital du constructeur allemand, le chinois BAIC, qui est également le partenaire de Mercedes en Chine depuis 2003, est le premier actionnaire du groupe à l'étoile.
Le chinois BAIC détient 9,98 % du capital de Mercedes.
Le chinois BAIC détient 9,98 % du capital de Mercedes.

Ce n'est pas vraiment nouveau, puisque cela date de 2019, mais Mercedes a annoncé, lundi 13 décembre 2021, que le chinois BAIC détenait 9,98 % de son capital. "Cela souligne le succès du partenariat visant à poursuivre le succès à long terme de Mercedes-Benz en Chine", a estimé le groupe de Stuttgart dans un communiqué.

 

Près d'un cinquième de Mercedes-Benz est ainsi détenu par des groupes chinois. En effet, en 2018, le propriétaire du groupe automobile chinois Geely, Li Shufu, était devenu à la surprise générale le premier actionnaire du groupe, s'offrant en toute discrétion 9,7 % de son tour de table.

 

Mercedes détient 9,55 % de BAIC Motor

 

Puis, en 2019, Daimler avait annoncé que son partenaire industriel depuis 2003 dans le pays, BAIC, était monté au capital à hauteur de 5 % alors qu'il détient donc en réalité 9,98 % des parts. BAIC a "confirmé qu'il n'allait pas augmenter sa participation", a précisé lundi le constructeur allemand qui détient lui-même 9,55 % de BAIC.

 

Le fonds souverain du Koweït est ainsi relégué, avec 6,8 %, à la troisième place des actionnaires de Daimler, qui a placé en Bourse, vendredi 10 décembre, 65 % de sa branche poids-lourds Daimler Truck. Rappelons que la participation croisée entre Renault, Nissan et Daimler a été déconstruite durant l'année 2020. Renault a vendu ses actions (1,54 %) Daimler en mars 2021, Nissan en mai 2021 (1,54 % également) et enfin Daimler a vendu ses 3,1 % en novembre 2021.

 

A lire aussi : Daimler et Geely font Smart communes

 

Daimler et BAIC ont annoncé en février 2018 un investissement de 1,5 milliard d'euros dans une usine de véhicules Mercedes-Benz en Chine dans le cadre de la stratégie d'électrification du groupe allemand. Les deux groupes sont liés notamment par une coentreprise locale, Beijing Benz.

 

A lire aussi : Smart va passer à la vente directe

 

Avec Geely, propriétaire notamment de Volvo Cars, Daimler va développer et fabriquer en Chine, dès 2022, les nouvelles Smart électriques dans le cadre d'une coentreprise annoncée en mars 2019. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle