S'abonner
Constructeurs

Daimler et Geely font Smart communes

Publié le 28 mars 2019

Par Christophe Jaussaud
3 min de lecture
Les deux constructeurs viennent d'annoncer la création d'une coentreprise centrée sur le développement de Smart dont la production sera assurée en Chine. L'historique site français de Hambach va entrer dans le giron Mercedes.
Li Shufu, patron de Geely et également actionnaire de Daimler à hauteur de 10 %, et Dieter Zetsche, patron de Daimler.

Alors qu'il y a encore quelques jours l'avenir de Smart semblait quelque peu bouché, la marque de citadines va bientôt prendre un nouvel envol. Loin de la France. En effet, la ForTwo devrait quitter le site de Hambach d'ici 2022 puisque Daimler et Geely annoncent une nouvelle génération de Smart électriques pour 2022. D'ici là, la gamme actuelle reste produite à Hambach, pour la ForTwo, et à Novo Mesto, en Slovénie dans une usine Renault, pour la ForFour.

Avant l'officialisation de la création de la coentreprise, le jeudi 28 mars, par Dieter Zetsche, patron de Daimler, et Li Shufu, patron de Geely et également actionnaire de Daimler à hauteur de 10 %, le site de Hambach avait été prévenu. "On a été convoqués ce matin pour information" a indiqué à l'AFP Philippe Simard, délégué syndical FO. Cité par le Républicain lorrain, le PDG de Smart France Serge Siebert a confirmé l'annonce : "Nous ne produirons donc plus de Smart dans le berceau historique qu'était Hambach depuis 1998".

Mais pas de drame pour les employés de Hambach. "Tous les emplois seront pérennisés à travers notre nouveau projet industriel qui consistera à créer une nouvelle ligne d'assemblage pour la construction d'un SUV électrique de la marque Mercedes", a ajouté Serge Siebert. Les 800 salariés du site mosellan ont obtenu la garantie qu'aucun emploi ne serait menacé par ce changement de stratégie industrielle.

"Il y aura du travail pour tout le monde, on est en pleine transformation du processus de production", s'est félicité Mario Mutzette, délégué syndical CFE-CGC. Daimler avait annoncé en mai 2018 investir 500 millions d'euros sur le site mosellan pour produire, à partir de 2020, pour la première fois en France, un des modèles électriques Mercedes.

"L'usine Smart à Hambach obtient un nouveau rôle dans le réseau de production international de Mercedes-Benz : nous y produirons dans le futur une voiture électrique compacte de Mercedes-Benz de la nouvelle marque EQ", a commenté un porte-parole du groupe auprès de l'AFP. "Ainsi, Mercedes-Benz s'appuie sur l'expérience large de l'usine de Hambach dans la fabrication de voitures électriques", a-t-il assuré.

Parmi les investissements prévus figurent "un nouvel atelier de peinture et un nouvel atelier de ferrage qui vont nous permettre de produire n'importe quel véhicule", a souligné Mario Mutzette. Pour lui, l'accord obtenu en 2015 sur une hausse du temps de travail sans contrepartie financière a permis à l'usine "de rentrer dans le giron de Mercedes". "On récolte les fruits de notre flexibilité et de nos efforts", a-t-il estimé.

"C'est de l'émotion. Les salariés n'ont fait que des Smart pendant vingt ans. Hambach, c'est le berceau de la Smart, mais il nous faut regarder devant", a reconnu le syndicaliste. (avec AFP).

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle