S'abonner
Constructeurs

Honda joue la prudence malgré de bons résultats annuels

Publié le 13 mai 2022

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
Alors qu'il vient de publier un bilan annuel faisant état de bénéfices au-dessus des prévisions, le groupe Honda tient à faire preuve de réserve pour la suite. L'exercice fiscal 2022/2023 pourrait être marqué par les effets de l'inflation.
La direction de Honda s'attend à ce qu'un environnement externe
La direction de Honda s'attend à ce qu'un environnement externe "difficile" persiste sur son nouvel exercice.

Honda peut se satisfaire du travail accompli. Lors du dernier exercice fiscal, bouclé en mars 2022, le constructeur japonais a dégagé un bénéfice net de 707 milliards de yens (5,3 milliards d'euros), en hausse de 7,6 % sur un an, contre une dernière prévision à 670 milliards de yens formulée début février. Honda dit avoir bénéficié de ses efforts d'optimisation de ses dépenses et d'effets de change favorables, liés à la baisse du yen.

 

Si ce résultat devrait rester stable en 2022/23, à 710 milliards de yens, Honda s'attend en revanche à une baisse de 7 % de son bénéfice opérationnel annuel à 810 milliards de yens, contre 871,2 milliards de yens sur son dernier exercice.

 

Le groupe anticipe toutefois une nouvelle croissance du revenu tiré de ses ventes annuelles, à 16 250 milliards de yens (+11,7 %), après une hausse de 10,5 % en 2021/22, à 14 552,6 milliards de yens (108,5 milliards d'euros au cours actuel).

 

Comme les autres constructeurs, à l'instar de Toyota, la prudence est de mise chez Honda où la direction s'attend à ce qu'un environnement externe "difficile" persiste sur son nouvel exercice. Les coûts devraient continuer à augmenter, en raison notamment de la guerre en Ukraine, des confinements en Chine et du mouvement baissier de la monnaie qui aura un effet sur l'importation de matières premières.

 

A lire aussi : Mitsubishi Motors mise sur la stabilité pour son exercice 2022/2023

 

Le mois dernier, Honda a annoncé un investissement de 5 000 milliards de yens (37 milliards d'euros) sur dix ans pour accélérer dans le registre de l'électrification de ses véhicules et des nouvelles technologies. Le groupe ayant l'objectif de renoncer totalement aux véhicules thermiques d'ici 2040.

 

Dans ces domaines d'avenir, Honda est notamment allié avec l'américain General Motors mais il s'est aussi rapproché récemment à son compatriote Sony qui, lui aussi, s'intéresse de près aux technologies automobiles de pointe.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle