S'abonner
Constructeurs

Grand Prix : Nouvelle donne

Publié le 4 mars 2005

Par Marc David
8 min de lecture
Au-delà de l'intégration au calendrier d'un 19e Grand Prix, la saison 2005 pourrait réserver quelques surprises du fait du durcissement d'une réglementation dans laquelle moteurs et pneus joueront un rôle capital. Le championnat du monde de Formule 1 2005 débute dès ce week-end...
Au-delà de l'intégration au calendrier d'un 19e Grand Prix, la saison 2005 pourrait réserver quelques surprises du fait du durcissement d'une réglementation dans laquelle moteurs et pneus joueront un rôle capital. 
Le championnat du monde de Formule 1 2005 débute dès ce week-end...
Au-delà de l'intégration au calendrier d'un 19e Grand Prix, la saison 2005 pourrait réserver quelques surprises du fait du durcissement d'une réglementation dans laquelle moteurs et pneus joueront un rôle capital. Le championnat du monde de Formule 1 2005 débute dès ce week-end...
...à Melbourne pour se terminer le 16 octobre à Shanghai. Avant cet ultime rendez-vous en Chine, pays désormais sous les feux de la rampe d'un point de vue économique, 18 manches auront été disputées, dont une nouvelle à Istanbul, en Turquie. Record absolu ! Plus prosaïquement, la F1 s'exporte bien, d'autant qu'elle doit de plus en plus composer avec le lobby antitabac frappant bon nombre de pays de la Communauté…Mais, au-delà du nouveau calendrier, ce sont bien les nouvelles règles techniques édictées par la FIA qui créent l'actualité. Dans les faits, les évolutions concernent trois domaines. Il y a d'abord l'aérodynamique. Les modifications font état d'une élévation de l'aileron avant de 50 mm, une avancée de 150 mm de tout l'ensemble constituant l'aileron arrière et une diminution de 125 mm de la hauteur du diffuseur. Le tout avec pour conséquence directe une diminution des appuis "aéro" évaluée à 25 % par les différentes équipes. "Sur les circuits à charge élevée comme Monaco ou Budapest, les niveaux d'appui seront plus bas qu'en 2004 puisque notre potentiel maximum sera limité, confesse Pat Symonds, directeur exécutif de l'ingénierie de Renault F1 Team. Cependant, sur des circuits comme Monza, nous utiliserons une charge similaire à celle de l'année dernière." Reste que les ingénieurs rivalisent d'ingéniosité pour retrouver de l'appui. D'où l'apparition sur les monoplaces 2005 de bon nombre de dérives aux formes plus ou moins originales. Un arbre qui cache la forêt dans la mesure où, chez McLaren par exemple, les concepteurs de la MP4-20 avouent que les changements intervenus au niveau de l'aileron avant ont débouché sur une refonte complète du système de flux d'air dédié au refroidissement des freins et du moteur. Les deux manu[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle