S'abonner
Constructeurs

Fiat et GM : Je t’aime. Moi non plus

Publié le 11 février 2005

Par Christophe Jaussaud
5 min de lecture
Fiat et GM ne sont pas parvenus, pour l'heure, à s'entendre sur l'option de vente. Toutefois, les négociations peuvent reprendre. Si tel n'était pas le cas, l'espoir d'un divorce à l'amiable s'évanouirait devant un tribunal new-yorkais. Fiat va-t-il vendre sa branche auto à GM? L'option...
...de vente est-elle encore valable ? Voilà en substance le point de désaccord entre les deux constructeurs. Fiat affirme qu'il peut l'exercer alors que GM prétend le contraire. Rappel de faits. En mars 2000, les deux entreprises avaient signé un accord avec une participation croisée et donnant naissance à deux joint-ventures. Les entreprises communes sont toujours une réalité mais les participations ont depuis évolué. Le contrat prévoyait également une option de vente que la société turinoise pouvait exercer à partir du 2 février 2005, et ce jusqu'au 24 juillet 2010. A l'approche de cette échéance, les partenaires ont donc débuté un round de négociation, d'ailleurs prévu dans l'accord initial. Et cette option de vente, qui représente un actif important pour le groupe italien, est au centre des débats. "Nous sommes absolument convaincus de la validité de l'option de vente et de nos droits. Je suis serein", a affirmé Luca Cordero di Montezemolo, président de Fiat, jeudi, au lendemain de l'échec des négociations. Un bon droit que GM conteste. [...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle