S'abonner
Constructeurs

Fabrice Cambolive, Renault : "Mobilize s’imbrique parfaitement dans la stratégie de Renault"

Publié le 18 octobre 2021

Par Christophe Jaussaud
8 min de lecture
Fort d’un parcours très international, Fabrice Cambolive est directeur des ventes et des opérations de Renault depuis janvier 2021. Il met aujourd’hui en musique le plan Renaulution pour que le constructeur réussisse notamment sa transition électrique.
Fabrice Cambolive, directeur des ventes et des opérations de la marque Renault, devant la nouvelle Megane E-Tech Electric.
Fabrice Cambolive, directeur des ventes et des opérations de la marque Renault, devant la nouvelle Megane E-Tech Electric.
Journal de l’Automobile : Comment et en quoi le plan Renaulution a‑t‑il changé votre façon de travailler ?   Fabrice Cambolive : Avec le plan Renaulution, nous avons une feuille de route pour la marque Renault avec des priorités très claires. La première est de revenir sur le segment C, dans le cœur du marché, avec l’objectif d’augmenter le chiffre d’affaires unitaire. La deuxième est de travailler et d’utiliser notre héritage, notamment dans l’électrique où nous avons déjà 10 ans d’expérience avec la Zoe et 400 000 véhicules électriques sur la route. J’étais d’ailleurs, il y a quelques jours, avec les équipes après‑vente qui ont une connaissance fine des usages de nos clients. Des éléments qui doivent être mis au service du lancement de notre future gamme électrique, à commencer par celui de la Megane E‑Tech Electric. Enfin, le troisième volet du plan sur la partie ventes et opérations concerne l’in­ternational. Nous devons savoir "encap­suler" les risques, c’est‑à‑dire travailler à la fois sur le plan produits, sur sa localisa­tion et sur notre capacité à être très agiles face aux variations économiques et no­tamment la parité des monnaies.     J.A. : Quels sont les leviers sur lesquels vous agis­sez pour améliorer la qualité des ventes ?   F.C. : Nous nous sommes recentrés sur les ventes aux particuliers, mais nous faisons aussi un gros travail sur la diversité des gammes de la marque Renault, en Europe entre autres. Dans cette démarche d’amélioration de nos prix, nous ne visons pas simplement une augmentation du chiffre d’affaires unitaire, mais aussi une meilleure uti­lisation des moyens commerciaux et un accompagnement des clients sur les nouveaux modes de financement par exemple. Le mot qualité doit aussi s’ap­pliquer aux produits, aux services et à la satisfaction de nos clients.     J.A. : Les résultats de Renault au pre­mier semestre 2021 sont repas­sés dans le vert. Faut‑il y vo[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle