S'abonner
Constructeurs

Entretien : Thierry Lespiaucq, directeur Volkswagen France

Publié le 28 mars 2008

Par Christophe Jaussaud
7 min de lecture
Un record historique de commandes en février. Même si les immatriculations ne le montrent pas encore, Volkswagen enregistre un bon début d'année notamment grâce à la Polo qui tire profit du bonus. 2008 est donc placée sous le signe de la croissance avec...
...de nombreuses nouveautés comme le Scirocco et la Golf VI. Mais les volumes ne font pas tout, la marque entend également améliorer la satisfaction de ses clients.Journal de l'Automobile. Après deux mois, pouvez-vous déjà évaluer l'impact du bonus-malus ? Thierry Lespiaucq. D'un point de vue général, en tenant compte des commandes enregistrées sur le marché français, car les immatriculations ne le reflètent pas encore, les deux premiers mois de l'année ont été extrêmement forts avec pas moins de 180 000 prises de commandes en janvier et plus 220 000 en février. Des chiffres bien supérieurs aux 160 000 ou 180 000 commandes habituelles. Cette très forte poussée est clairement orientée aujourd'hui sur les petites voitures. On peut y voir un des effets du bonus qui, combiné avec les offres promotionnelles des constructeurs, crée un effet d'opportunité. Pour illustrer cela, nous avons, en deux mois seulement, enregistré 12 000 commandes de Polo alors que nous en avons immatriculé 30 000 unités l'année dernière. C'est vous dire l'ampleur du phénomène. Dans ce contexte, nous avons enregistré en février un record historique de prise de commandes, avec plus de 18 000. JA. Cependant à fin février, Volkswagen est à - 4,9 %, payez-vous les anticipations de décembre ? TL. Non, nous avons simplement un retard de production et de livraison. Ceci s'explique par le succès de certains de nos produits, comme le Tiguan notamment, conjugué à des stocks relativement bas. Pour l'heure, nous nous constituons un portefeuille de commandes mais d'ici avril-mai, tout devrait rentrer dans l'ordre et nous serons alors[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle