S'abonner
Constructeurs

Entretien avec Michel Gardel, vice-président et directeur général de Toyota France

Publié le 28 avril 2006

Par Tanguy Merrien
10 min de lecture
"En 2006, nous ambitionnons  les 100 000 ventes en France" Bien que l'usine de Toyota en France ne produise que la Yaris, le capital sympathie accordé par les français au groupe japonais ne cesse de croître. Comme ses ventes ! Inventaire avec...
"En 2006, nous ambitionnons  les 100 000 ventes en France"
Bien que l'usine de Toyota en France ne produise que la Yaris, le capital sympathie accordé par les français au groupe japonais ne cesse de croître. Comme ses ventes ! Inventaire avec...
"En 2006, nous ambitionnons  les 100 000 ventes en France" Bien que l'usine de Toyota en France ne produise que la Yaris, le capital sympathie accordé par les français au groupe japonais ne cesse de croître. Comme ses ventes ! Inventaire avec...
...Michel Gardel, directeur général de la marque en France. Journal de l'Automobile. En termes de volumes de ventes et en parts de marché comment se positionne Toyota France en Europe ? Michel Gardel. La France a toujours été un pays phare pour Toyota car elle symbolise le berceau de l'automobile en Europe, continent où est née l'automobile. Comme vous le savez, les importations de voitures japonaises ayant été limitées pendant plusieurs années en Europe, notre marque n'a pu réellement se développer que très récemment. Pour preuve, entre 2000 et 2005 nous avons doublé nos ventes, pour atteindre en 2005 plus de 92 000 unités, soit 4,2 % de part de marché et une douzième année record consécutive. Toyota France est aujourd'hui en quatrième position en Europe en termes de volume. Et nos ventes ne cessent d'augmenter grâce également aux investissements industriels de Toyota en France, avec notamment le démarrage en janvier 2001 de notre site de production qui fabrique la Yaris à Valenciennes et l'installation en mai 2000 de notre bureau de style européen à Sophia-Antipolis près de Nice. JA. Quels sont les objectifs à court terme du Groupe en France ?MG. En 2006, nous ambitionnons de réaliser plus d'un million de véhicules en Europe dont plus de 100 000 ventes en France. Notre progression se poursuit au fil des années, tant en Europe qu'en France, conformément à notre philosophie "Kaizen" (amélioration continue). JA. Sur quels segments comptez-vous prendre des parts de marché et quels types de véhicules allez-vous pousser ? Ou quelle va être la politique produits à venir ?MG. Nous sommes en pleine phase de renouvellement de deux modèles phares de notre gamme : la nouvelle Yaris, produite à Valenciennes, qui, avec plus de 8 000 commandes clients à ce jour, marque une forte progression par rapport à Yaris I et notre nouveau RAV4, dont l'aura dépasse désormais largement les limites de son segment originel des 4x4 de loisirs, avec déjà 6 000 commandes clients enregistrées. Dans l'avenir, notre plan Produit continuera de parfaire notre présence sur les principaux segments de marché. Nous enrichirons notre offre hybride et nous développerons notre offre sur le marché des utilitaires légers. JA. Vous avez réalisé le meilleur mois de mars de l'histoire de la marque en 2006, à quoi attribuez-vous ce résultat ?MG. Gardons-nous de tou[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle