S'abonner
Constructeurs

Entretien avec Luc-Alexandre Ménard, Leader de la Région Euromed, Président du Conseil d’administration de Dacia

Publié le 24 février 2006

Par Tanguy Merrien
11 min de lecture
"Accroître les ventes de 800 000 voitures n'est pas un objectif, mais un engagement" La Bourse a répondu favorablement au plan ambitieux que Carlos Ghosn, président de Renault, a présenté pour le groupe. Les syndicats semblent adhérer, les analystes...
...aussi. Comment les leaders des 5 grandes Régions envisagent-ils le plan et leur contribution à sa réussite ? Entretien avec Luc-Alexandre Ménard, leader d'Euromed. Journal de l'Automobile. Carlos Ghosn a divisé les activités du groupe en cinq grandes "Régions", pilotées par 5 comités de management qui seront chacun "responsable et redevable de la contribution de la zone géographique concernée à la rentabilité de l'entreprise". Comment doit-on comprendre cette mission ?Luc-Alexandre Ménard. Le changement porte principalement sur l'idée que toutes les grandes fonctions de l'entreprise ont une vocation mondiale et vocation à déployer leurs standards comme leur politique dans le monde entier. Jusqu'à présent, ces fonctions (fabrication, recherche, ingénierie, achats, commerce et marketing, pièces et accessoires) étaient surtout orientées sur le marché naturel de Renault à savoir l'Europe et plaçaient l'international au second plan. Ce nouveau système permet à toutes les grandes fonctions d'être représentées dans le comité de management de Région, et donc de s'approprier l'ensemble des problématiques de l'international. Cela renforce la responsabilité de chacune des fonctions pour l'ensemble du groupe de façon à ce qu'elles soient investies de leur responsabilité au niveau mondial. JA. En moins de 4 ans, augmenter les ventes de 10 %, cela vous semble-t-il un objectif raisonnable ou très difficile à atteindre ?L-A M. Il faut passer de 2,5 millions véhicules à 3,3 millions… ce n'est pas un objectif, c'est un engagement ! Cela signifie que ce plan, qui a exigé neuf mois de préparation et la mobilisation de très nombreuses personnes au sein du groupe, est l'aboutissement du travail qui a été fait, des arbitrages qui ont été rendus, et dont ce chiffre de 800 000 voitures est la conclusion. Qui n'est pas une prévision, mais un engagement ! JA. Vous vous êtes donc engagé pour votre Région à atteindre ces résultats ?L-A M. Chaque leader de Région connaît son objectif de volume pour la fin du plan mais l'engagement du Plan, lui, est global. Chaque Région et chaque type de véhicule dispose d'un objectif précis. L'important, cependant, c'est que l'ensemble fasse 800 000 véhicules de plus comme annoncé. JA. En tant que leader d'une Région, quels sont les atouts du groupe qui vous permettent de dire que vous allez remplir votre engagement ? Et quelles sont les difficultés que vous devrez surmonter ?L-A M. Chaque Région a ses atouts comme ses difficultés. La Région Euromed est constituée d'une s[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle