S'abonner
Constructeurs

Carlos Ghosn se donne trois ans pour relancer Renault

Publié le 17 février 2006

Par Alexandre Guillet
4 min de lecture
Le plan de croissance ambitieux dévoilé par Carlos Ghosn ferait presque oublier la contre-performance de Renault en 2005 (2 points de marge perdus) et les prévisions pessimistes pour 2006 (encore 0,7 point de marge en moins). En 2005, Renault réalise le meilleur résultat net...
...de toute son histoire, à 3,37 milliards d'euros, en hausse de 18,7 %. Depuis 2000, le taux de rentabilité du groupe n'a cessé de progresser, passant de 2,7 % du chiffre d'affaires à plus de 8 % cette année. Mais, comme d'habitude depuis 2001, c'est la contribution de Nissan qui permet de réaliser cette performance : elle s'élève en effet à 2,275 milliards d'euros, soit près de 68 % du résultat net de Renault. La contribution relative de Nissan était identique en 2002 et 2003 mais avait baissé en 2004, à 60 %. La marge opérationnelle de Renault, qui cette fois ne concerne que Renault et ses filiales (Dacia et Samsung), est pour sa part en chute de 37,4 % à 1,32 milliard d'euros. Le chiffre d'affaires étant en légère hausse (+ 1,5 %) à 41,338 milliards d'euros, le taux de marge perd 2 points, à 3,2 %. "C'est inférieur à la marge moyenne de 3,6 % du secteur automobile en Europe. C'est surtout le signe d'une fra[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle