S'abonner
Constructeurs

Bénéfice en hausse pour Daimler au troisième trimestre 2021

Publié le 29 octobre 2021

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Malgré des ventes en baisse de 25 % et un chiffre d'affaires stable au troisième trimestre 2021, Daimler a réussi à dégager un bénéfice net en hausse de 19 %. Le groupe affirme être en bonne voie pour atteindre ses objectifs annuels.
Les ventes européennes de Daimler ont chuté de 22 % au troisième trimestre 2021.
Les ventes européennes de Daimler ont chuté de 22 % au troisième trimestre 2021.

Daimler n'a pas évité la pénurie de semi-conducteurs mais en a bien limité l'impact. En effet, malgré une "baisse considérable de la production et des ventes", le groupe Daimler a réussi à dégager un bénéfice net en hausse de 19 %, à 2,57 milliards d'euros, tandis que son résultat opérationnel ajusté a progressé de 4 % à 3,61 milliards d'euros.

 

"Nous restons en bonne voie pour atteindre nos objectifs pour l'ensemble de l'année (...) malgré un environnement difficile", a déclaré Harald Wilhelm, directeur financier de Daimler AG, cité dans un communiqué.

 

A lire aussi : La scission du groupe Daimler est approuvée

 

Ces bons résultats sont liés notamment à une "maîtrise des coûts fixes" et une "meilleure tarification", a détaillé le producteur des Mercedes-Benz. Mais le groupe déplore une "baisse considérable des ventes et de la production en raison de la crise des semi-conducteurs", qui a fait stagner son chiffre d'affaires, à 40,1 milliards d'euros (40,3 au 3T 2020).

 

"Il n'a pas été toujours possible de répondre à la forte demande, ce qui a causé une baisse mondiale des ventes de voitures", a détaillé Daimler. Au troisième trimestre 2021, le constructeur a vendu seulement 577 800 automobiles, en baisse de 25 % par rapport à 2020, une année pourtant marquée par la crise sanitaire.

 

A lire aussi : Mercedes prêt à devenir totalement électrique

 

Le marché américain s'est contracté de 13 %, tandis que les ventes en Chine ont chuté de 12 %, selon Daimler. L'impact a été encore plus fort en Europe, avec un repli de 22 %. Les pénuries auront "un impact notable sur la production mondiale de véhicules au quatrième trimestre", et vont "se poursuivre en 2022" même si la situation va "s'améliorer" progressivement explique Daimler. (avec AFP)

 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle