S'abonner
Constructeurs

Aston Martin poursuit son redressement

Publié le 29 juillet 2021

Par Damien Chalon
3 min de lecture
Le constructeur de voitures de luxe Aston Martin a écoulé 1 548 véhicules au cours du deuxième trimestre 2021. Un volume qui lui a permis de limiter ses pertes. L’ambition est de terminer l’année à 6 000 ventes.
Aston Martin a limité ses pertes à 48,5 millions d'euros au 2e trimestre 2021.
Aston Martin a limité ses pertes à 48,5 millions d'euros au 2e trimestre 2021.

 

Aston Martin a annoncé ce mercredi 28 juillet 2021 avoir limité ses pertes au deuxième trimestre, grâce à la forte reprise de la demande depuis le début de l'année avec le déconfinement. Sa perte après impôt a atteint 48,5 millions de livres sur la période, contre 117,3 millions un an plus tôt, à cause de coûts encore très élevés malgré la reprise des ventes, selon un communiqué.

 

Au total, la marque préférée de James Bond a écoulé 1 548 voitures, soit cinq fois plus qu'au deuxième trimestre 2020, au plus fort de la pandémie, et avec une accélération par rapport au début d'année. Son activité est repartie tant pour son SUV, le DBX, que pour les modèles plus sportifs. "Nous continuons à publier des résultats conformes à nos projets pour améliorer la rentabilité", se félicite Tobias Moers, directeur général. "Nous fonctionnons désormais avec le bon niveau d'offre pour répondre à la demande pour nos produits", ce qui a été atteint "plus tôt que prévu", selon lui.

 

Le constructeur mène une nouvelle stratégie depuis son sauvetage début 2020 par le milliardaire canadien Lawrence Stroll, devenu président exécutif. Elle consiste à donner la priorité à la demande sur l'offre, ce qui pousse à limiter le nombre de voitures vendues, à réduire les stocks et à augmenter le prix, afin de se positionner encore davantage comme une marque de luxe. Sous l'égide de l'homme d'affaires, le constructeur a en outre fait son retour en Formule 1 après des décennies d'absence.

 

A lire aussi : Aston Martin voit le bout du tunnel

 

Le groupe s'estime bien placé pour atteindre les objectifs qu'il s'est fixés pour 2024-2025, à savoir atteindre les 10 000 voitures vendues, un chiffre d'affaires de 2 milliards de livres et un résultat brut d'exploitation de 500 millions. Pour 2021, il vise toujours des ventes de 6 000 véhicules, malgré les rythmes de reprise et de sorties de confinement très variables selon les zones géographiques.

 

Même si le groupe a entrepris un redressement, "il est encore loin de pouvoir se mettre en pilotage automatique", prévient Laura Hoy, analyste chez Hargreaves Lansdown. "Aston Matin est sans aucun doute en retard dans sa stratégie de véhicules électriques, un marché qui devrait devenir de plus en plus important", ajoute-t-elle. Le constructeur de voitures de luxe Aston Martin veut passer au 100 % électrique à partir de 2025 grâce notamment à un partenariat avec Mercedes, qui détient 20 % du capital du britannique. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle