Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
PSA obligé de reprendre le contrat avec MA Pièces Auto Bretagne

Le tribunal de commerce de Lorient atteste que es relations commerciales reprises par PSA vis-à-vis de MA Pièces Auto Bretagne, valent contrat et ne peuvent s'arrêter.

PSA obligé de reprendre le contrat avec MA Pièces Auto Bretagne

Le tribunal de commerce de Lorient ordonne à Citroën et Peugeot de reprendre la pleine exécution du contrat, qui le lie au groupe Hory pour sa plateforme MA Pièces Auto Bretagne, sous peine d'une astreinte de 30 000 euros par jour de retard.

 

Le contrat entre MA Pièces Auto Bretagne (plateforme de distribution de pièces de rechange appartenant au groupe Hory) et Automobiles Citroën et Peugeot est bel et bien valide et continue de courir.

 

La conclusion du tribunal de commerce de Lorient est claire : le constructeur doit poursuivre le nouveau contrat avec MA Pièces Auto Bretagne, sous peine d'une astreinte de 30 000 euros par jour de retard et par société.

 

Lors de la dernière audience auprès du tribunal de commerce de Lorient, le 4 juillet 2019, le constructeur faisait notamment état du fait que les relations entre les deux parties avaient repris suite au mail envoyé par PSA au distributeur, le 20 mars 2019, dans l'attente d'une négociation. Au bout d'un mois, le constructeur avait décidé d'arrêter d'approvisionner le distributeur.

Mais aucune lettre de rupture n'est parvenue au groupe de distribution, les relations doivent donc logiquement se poursuivre.

 

Un contrat commercial peut être oral

"Lorsque PSA décide de la poursuite des relations contractuelles dans l'optique d'un accord, le constructeur a, de fait, démarré un nouveau contrat puisqu'en matière de droit commercial, un contrat n'a pas à être écrit", argumente Me Bertin, avocat du groupe Hory.

 

Une erreur d'appréciation de la partie adverse qui pourrait coûter cher à PSA si le constructeur décidait de faire appel. Il s'agit donc d'une nouvelle victoire pour le groupe Hory qui reste en attente de la décision de la Cour de Cassation, qui pourrait intervenir dans les semaines qui viennent. Mais celle-ci ne se prononcera que sur les mesures provisoires ordonnées par le référé, en date du 5 décembre 2018.

 

Une affaire toujours en attente de traitement sur le fond

Reste que la défense a mis en lumière au début de l'été des documents qui prouveraient que PSA Retail aurait également revendu des pièces à des revendeurs hors réseau qui ne sont pas des réparateurs.

Au-delà de cette affaire qui oppose le groupe Hory au constructeur depuis l'automne 2018, c'est bien la validité des contrats de distributeurs officiels de pièces de rechange qui est en jeu.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Parascandola se développe avec Citroën

Le groupe Parascandola devrait ajouter à son réseau, le 1er janvier 2020, trois concessions Citroën et DS. De quoi lui permettre d’atteindre environ 5 500 véhicules neufs vendus à l’année.

Le groupe RCM acquiert 4 nouvelles concessions Mercedes-Benz Trucks

L’entité Saga Mercedes de l’opérateur rachète le groupe Massoni, qui dispose de 4 concessions localisées dans le Périgord et le Limousin.

Le groupe Maurin prend le panneau Ford en Belgique

L’opérateur nîmois ne s’arrête plus et enchaîne les opérations de croissance externe. Selon l’Autorité de la concurrence belge, le groupe serait en passe d’acquérir deux concessions Ford

Renault s'associe à Mobivia pour racheter Exadis

La maison mère de Norauto a confirmé l’information. Elle s’associe au constructeur en vue d’acquérir les 9 plateformes de pièces de rechange d’Exadis, filiale du groupe Laurent.

Livraison de pièces de rechange : Renault en porte-à-faux

Depuis le début de l’été, la plateforme principale du groupe Renault n’arrive pas à assurer les livraisons de ses pièces de rechange, provoquant la colère de son réseau. Renault répond.

Le groupe Maurin poursuit son offensive dans le réseau Volvo

L’opérateur a officialisé son intention de reprendre les affaires Volvo et Honda, situées à Aix-en-Provence. Une acquisition qui lui permettrait d'entrer dans le top 3 des distributeurs Volvo et d’ajouter

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page