S'abonner
Social

Près 90 000 créations d'emplois au troisième trimestre 2022

Publié le 14 novembre 2022

Par Romain Baly
2 min de lecture
Sur la lancée des deux premiers, le troisième trimestre 2022 s'est avéré dynamique sur le front de l'emploi salarié. L'Insee fait état de 89 400 créations de postes, soit une hausse de 0,4 % équivalente aux tendances enregistrées sur la première partie de l'année.
L'Insee a comptabilisé 89 400 créations d'emplois au cours du troisième trimestre 2022. ©Adobe Stock

Tandis que le taux de chômage a atteint, en septembre 2022, son plus bas niveau depuis plus de dix ans, le nombre de créations d'emplois continue lui-aussi de progresser. L'Insee en a ainsi comptabilisées 89 400 lors du troisième trimestre 2022, soit une hausse de 0,4 % comparé au T3 2021, et de 2,2 % sur un an (+445 000 postes).

 

L'Insee note dans un communiqué que l'emploi progresse "presque au même rythme qu'aux deux premiers trimestres après +0,5 % au deuxième (+93 000 emplois) et +0,4 % au premier (+88 200)".

 

Plus en détails, le spécialiste des statistiques indique que "les contrats d'alternance, et notamment d'apprentissage, continuent de nettement contribuer à cette dynamique". Tout comme l'intérim, dont les créations de postes sont reparties à la hausse lors des trois derniers mois après une première partie d'année plus compliquée. 18 300 postes d'intérimaire ont ainsi vu le jour sur cette période, soit un gain de 2,3 % et un niveau global supérieur à celui d'avant crise.

 

Des niveaux bien supérieurs à fin 2019

 

Hors intérim, l'emploi industriel progresse quant à lui de 0,4 point après un gain de 0,3 % au trimestre précédent. "Alors qu'il avait rattrapé son niveau d'avant-crise au deuxième trimestre 2022, il le dépasse désormais de 0,4 % (soit +12 900 emplois) et se situe à son plus haut niveau depuis le premier trimestre 2015", ajoute l'Insee.

 

Dans la construction, la tendance est stable (+0,1 %) après avoir nettement progressé lors des deux dernières années. Dans le tertiaire marchand (hors intérim toujours), l'emploi salarié privé a gagné 0,5 point et porte avec lui "l'essentiel de la hausse totale de l'emploi salarié privé" d'après l'Insee. Sur un an, la hausse s'élève à 2,7 % et 323 500 emplois créés dans ce secteur contre +5,2 % et 610 500 créations comparé à fin 2019.

 

Enfin, dans le tertiaire non marchand, une amélioration de 0,1 % a été observée mais le niveau d'emplois de ce secteur s'avère largement supérieur à fin 2019 avec un bond de 4,4 % et 114 100 postes supplémentaires.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle