S'abonner
Social

Mulhouse, l'endroit idéal pour concilier emploi et logement

Publié le 10 janvier 2022

Par Romain Baly
3 min de lecture
Le spécialiste de l'emploi Meteojob et le courtier Meilleurtaux.com ont associé leur savoir-faire pour établir un classement des villes françaises offrant à la fois un bassin d'emploi dynamique et un prix au mètre carré abordable.
Avec un marché de l'emploi dynamique et un prix au mètre carré attractif, Mulhouse domine ce classement devant Orléans et Dijon. ©AdobeStock
Avec un marché de l'emploi dynamique et un prix au mètre carré attractif, Mulhouse domine ce classement devant Orléans et Dijon. ©AdobeStock

 

L'initiative est pour le moins intéressante. Alors que de nombreux Français ont choisi ou pensent à quitter les grandes métropoles et les centres-villes pour s'offrir un meilleur cadre de vie avec notamment plus d'espace, Meteojob et Meilleurtaux.com ont eu l'idée de s'associer pour définir un palmarès des villes conciliant le mieux emploi et logement. Pour ce faire, sur la base d'un prêt immobilier de 20 ans, les salaires médians proposés dans les annonces référencées par Meteojob ont été mis en rapport avec les taux d'intérêt relevés par Meilleurtaux.com et le prix de l'immobiliser local.

 

Orléans et Dijon sur le podium

 

A l'heure de changer de vie, sans surprise, les villes de tailles intermédiaires sont les plus plébiscitées par tous ces Français en quête de renouveau. Si certaines offrent de belles perspectives de travail et d'autres des prix au mètre carré attractifs, plusieurs d'entre elles arrivent à conjuguer les deux. Première de ce classement, Mulhouse s'avère la plus attractive avec 6,29 % d'offres en CDI pour 100 habitants et des actifs pouvant acquérir, en moyenne, un logement de 83 m2.

 

La cité du Haut-Rhin est suivi d'Orléans, dans le Loiret, qui compense un prix au mètre carré plus important (2 601 euros, soit une surface accessible de "seulement" 69 m2) par un volume d'offre pour 100 habitants bien plus élevé (7,22). Le podium est complété par Dijon. La préfecture de la Côte-d'Or a vu ses opportunités d'emploi être multipliées par 12 en un an, selon Meteojob, en faisant de ce point de vue une ville extrêmement dynamique avec un ratio de 6,47 offres pour 100 habitants. Son prix au mètre carré s'élève quant à lui à 2 670 euros et permet d'acquérir un bien de 57 m2.

 

Les villes de plus de 200 000 habitants à la traine

 

En prenant un peu plus de hauteur sur ce classement qui recense 31 villes, notons que c'est à Toulon que le nombre d'offres pour 100 habitants est le plus faible (2). Du côté des prix au mètre carré, le gap s'étend de 1 487 euros (Saint-Étienne) à 11 377 euros (Paris). Dernière de ce palmarès, la capitale propose logiquement les logements les plus petits (17 m2) à l'inverse de Perpignan qui domine cet item avec 111 m2 potentiellement à acquérrir.

 

Nouvelle preuve de la désaffection des grandes cités, Lille est la première ville de plus de 200 000 habitants classée et pointe seulement au 15e rang. Bordeaux (17e), Rennes (18e), Nantes (21e), Strasbourg (24e), Toulouse (25e), Lyon (26e), Marseille (28e), Montpellier (29e), Nice (30e) et Paris (31e) sont clairement à la traîne.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle