S'abonner
Social

L'Ile-de-France concentre 15 % des salariés des services de l'automobile

Publié le 11 octobre 2021

Par Romain Baly
2 min de lecture
Selon l'Observatoire de l'Anfa, les services de l'automobile comptent 74 600 actifs et 26 536 entreprises en Ile-de-France. De quoi faire du Bassin parisien la principale zone d'activité pour la branche dans l'Hexagone.
Première région de l'Hexagone tant en termes d'entreprises que de salariés, l'Ile-de-France devance Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle Aquitaine. © Adobe Stock
Première région de l'Hexagone tant en termes d'entreprises que de salariés, l'Ile-de-France devance Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle Aquitaine. © Adobe Stock

 

Comme chaque année, l'Observatoire des métiers des services de l'automobile de l'Anfa (Association nationale pour la formation automobile) publie les résultats de son Régioscope 2021, étude offrant des éléments de compréhension et des chiffres à l'échelle de la France et de ses régions. Alors que la branche représente en France 150 748 entreprises et plus de 500 000 actifs (salariés et indépendants), la région Ile-de-France s'avère la plus dynamique pour le secteur.

 

22,7 % des salariés franciliens de la branche sont des femmes

 

Le Bassin parisien compte en effet 26 536 entreprises et concentre environ 15 % des salariés avec 74 600 actifs évoluant dans cet univers. C'est bien davantage que les régions Auvergne-Rhône-Alpes (19 938 / 54 849) et Nouvelle Aquitaine (14 170 / 40 813). Parmi les autres données relevées par l'Anfa, notons que 22,7 % des salariés de la branche sont, en Ile-de-France, des femmes, et 39,2 % d'entre eux ont moins de 34 ans.

 

Tandis que les services de l'automobile comptent 64 873 jeunes en formation, la région parisienne domine là-encore mais de façon moins prononcée avec 8 612 futurs talents contre 8 186 en Auvergne-Rhône-Alpes et 6 744 dans les Hauts-de-France. 47,8 % des jeunes formés en Ile-de-France le sont en apprentissage.

 

Une entreprise sur quatre a recruté au moins un alternant en 2020

 

"L’alternance entre CFA et entreprise est la voie royale d’accès à nos métiers et représente le meilleur taux d’insertion à l’issue de la formation. 65,5 % des apprentis et 44,6 % des lycéens en formation spécifique à la branche des services de l’automobile en région Ile-de-France sont en emploi sept mois après leur sortie de formation", souligne Marie-Christelle Cochet, la responsable territoriale locale de l’Anfa.

 

Notons enfin que les filières formant le plus de jeunes sont celles de la maintenance de véhicules particuliers (60,7 % des effectifs), de la carrosserie (19,4 %) et de la maintenance moto (9,6 %). Du côté des employeurs, il est intéressant de constater que, en 2020, une entreprise francilienne sur quatre a recruté au moins un alternant. Une tendance qui s'inscrit dans la dynamique récente avec un nombre d'alternants qui a augmenté de 35 % depuis 2015.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle