S'abonner
Social

Les Français veulent donner du sens à leur travail

Publié le 10 juillet 2023

Par Romain Baly
2 min de lecture
Selon l'étude de Projet Sens, une association représentant un million de salariés, les actifs tricolores sont de plus en plus nombreux à vouloir quitter leur emploi. En cause : le manque de sens de leurs missions, alors que de nombreux Français aimeraient y donner une dimension plus écologique ou sociétale.
travail
54 % des actifs français interrogés jugent leur travail davantage comme une contrainte qu'un épanouissement. ©AdobeStock-Suzanne Plumette

Association regroupant dix entreprises (ADP, AG2R La Mondiale, Crédit Mutuel Alliance Fédérale, Dassault Systèmes, MAIF, Orange, RATP, Renault, SNCF et Veolia) et représentant un million de salariés, Projet Sens a interrogé des managers, employés et DRH de ses adhérents sur la notion de sens donné au travail. Au demeurant très importante à l'heure actuelle chez une large majorité des Tricolores.

 

43 % des actifs français envisagent de quitter leur poste dans les deux ans pour un autre répondant davantage à cette ambition. Plus en détails, une femme sur deux (50 %), un manager sur deux (52 %) et 59 % des moins de 35 ans aspirent à cela. Les notions environnementales et sociétales figurent notamment parmi les principales aspirations des répondants concernés.

 

Une contrainte plutôt qu'un épanouissement

 

Aujourd'hui, Projet Sens note que seulement un actif sur cinq (21 %) considère son emploi comme très important. C'est trois fois moins qu'en 1990. La question de la rémunération figure en tête des motivations pour 45 % des actifs contre 33 % il y a 30 ans. Par ailleurs, 54 % du panel interrogé juge son travail davantage comme une contrainte plutôt qu'un épanouissement.

 

Enfin, cette étude révèle aussi que 66 % des cadres du secteur privé jugent que leur responsabilité comprend trop de "paperasse et d'administratif". Un chiffre qui monte à 76 % auprès de leurs homologues du public. Au final, il en ressort un décalage entre salariés et dirigeants. 90 % des premiers estiment important ou essentiel que leur employeur donne du sens à leur mission. 85 % des seconds n'envisagent pas de le faire. 23 % estiment que ce n'est pas important et 63 % pensent l'avoir déjà fait.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle