S'abonner
Social

Le télétravail abordé dans seulement 6 % des offres d'emploi

Publié le 8 novembre 2021

Par Romain Baly
2 min de lecture
Si la problématique du travail à distance est devenue un critère de recherche majeur pour bon nombre de salariés, celle-ci demeure très peu présente dans les offres d'emploi à en croire LinkedIn.
LinkedIn souligne qu'une annonce faisant état du télétravail à 19 % de chance en plus d'être consultée. ©AdobeStock
LinkedIn souligne qu'une annonce faisant état du télétravail à 19 % de chance en plus d'être consultée. ©AdobeStock

 

Dans son dernier baromètre mensuel, LinkedIn s'est intéressé à la question du télétravail. Un critère devenu incontournable, au même titre que la rémunération ou la localisation, pour de nombreuses personnes à la recherche d'un emploi mais qui reste pourtant assez peu abordé dans les annonces. Le réseau social relève ainsi qu'en septembre 2021 seules 6,3 % des offres publiées sur sa plateforme évoquaient cette problématique.

 

Certes, ce résultat a été multiplié par plus de 12 en un an et demi (0,5 % en février 2020) mais celui-ci s'avère bien faible au regard de ce que représente désormais la pratique dans notre société. En réalité, LinkedIn juge que ce chiffre est "encore loin de refléter les vraies opportunités de travail à distance chez les employeurs français".

 

Le secteur des technologies en avance sur son temps

 

Et d'expliquer que les recruteurs sont souvent "peu explicites" sur cette question alors même qu'une annonce faisant état du télétravail à 19 % de chance en plus d'être consultée et reçoit, en moyenne, 12 % de candidatures en plus que l'ensemble des autres offres.

 

Lire aussi : Microsoft et LinkedIn veulent soutenir le recrutement sur la base des compétences

 

Plus en détails, le réseau note que le secteur des technologies est celui qui se préoccupe le plus de ce sujet, 12,5 % de ses offres mentionnant le télétravail, avec une prédominance auprès des métiers d'ingénieur logiciel et ingénieur système. Assez loin derrière, suivent l'éducation (8,2 %), les médias et communication (6,9 %), la santé (6,3 %) et la finance (4,2 %).

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle