S'abonner
Social

Le taux de chômage devrait nettement reculer cet automne

Publié le 11 octobre 2021

Par Romain Baly
2 min de lecture
En attendant les résultats définitifs attendus pour la mi-novembre, l'Institut national de la statistique anticipe un taux de chômage de 7,6 % pour le troisième trimestre 2021, soit 0,4 point de moins que lors du précédent.
Le taux de chômage de 7,6 % projeté par l'Insee, s'il venait à se confirmer, serait quasiment un point inférieur à celui enregistré au troisième trimestre 2019. © Hans Lucas via AFP
Le taux de chômage de 7,6 % projeté par l'Insee, s'il venait à se confirmer, serait quasiment un point inférieur à celui enregistré au troisième trimestre 2019. © Hans Lucas via AFP

 

"L'onde de choc" provoquée par la pandémie de Covid-19 a été "très amortie s'agissant du marché du travail". Telle est la conclusion de l'Insee dans une note de conjoncture publiée le 6 octobre dernier. Alors que les chiffres définitifs ne seront publiés que le 19 novembre, l'Institut national de la statistique table sur une très nette amélioration de l'emploi salarié durant le troisième trimestre 2021.

 

A cette occasion, le taux de chômage de la population active devrait descendre à 7,6 %, soit 0,4 point de moins qu'au deuxième trimestre. Un niveau qui n'avait plus été entrevu depuis 2008. Signe de l'embellie, ce résultat, s'il se confirme dans quelques semaines, serait quasiment un point inférieur à celui enregistré lors du troisième trimestre 2019, soit avant la crise sanitaire.

 

La tendance devrait se confirmer au dernier trimestre

 

Cette tendance devrait par ailleurs se confirmer au quatrième trimestre. Dans une précédente note publiée en juillet, l'Insee anticipait une quasi-stabilité du taux de chômage et projetait un résultat final à 8,2 % contre 8,1 % en début d'exercice.

 

"Le rythme des créations ralentirait quelque peu d'ici la fin de l'année, mais au total, environ 500 000 créations nettes d'emplois salariés succéderaient aux quelque 300 000 destructions nettes enregistrées en 2020", souligne l'institut. En d'autres termes, malgré la pandémie, le marché de l'emploi aura ainsi généré entre début 2020 et fin 2021 environ 200 000 créations de postes.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle