S'abonner
Social

Bram Schot, ancien PDG d’Audi, rallie les équipes de Fixico

Publié le 26 août 2021

Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
La plateforme digitale de gestion de réparation automobile, Fixico, annonce l’arrivée dans ses rangs de l'ancien patron d'Audi, Bram Schot, en tant que conseiller principal.
Bram Schot veut aider Fixico a accélérer sa croissance.
Bram Schot veut aider Fixico a accélérer sa croissance.

Créée en 2014 aux Pays-Bas, Fixico consolide son organisation avec la nomination de Bram Schot aux fonctions de conseiller principal. Son expérience dans le secteur automobile aidera la plateforme dédiée à la carrosserie à se développer, en visant notamment un public international encore plus large. En tant que membre du conseil d'administration, Bram Schot conseillera la direction de Fixico sur le développement de produits, l'expansion de marché et le plan de croissance.

 

"J'ai hâte d'aider les fondateurs à bâtir un champion mondial de la technologie qui applique une technologie de pointe à des processus établis et qui construit un nouvel écosystème numérique plus efficace pour l'entretien des véhicules", a déclaré ce dernier.

 

Jusqu'en 2020, Bram Schot a servi Audi AG en tant que PDG et président du conseil d'administration. En outre, il a été vice-président de Porsche Holding à Salzbourg et, en tant que membre du conseil du groupe Volkswagen, responsable des opérations commerciales mondiales des groupes.

 

Actuellement membre du conseil d'administration de Royal Dutch Shell et de Nanoramic à Boston, Bram Schot est également conseiller principal, entre autres, pour Carlyle Group, Global Cleantech Capital Fund ou encore TomTom. Il est aussi professeur de leadership et de transformation à la SDA Bocconi School of Management de Milan.

 

Pour mémoire, Fixico travaille déjà avec plus de 150 flottes et compagnies d'assurance européennes dans sept pays, dont la France, et prévoit de s'étendre à d'autres régions au second semestre 2021, tout en apportant de nouvelles solutions numériques pour remodeler le secteur de l'après-vente automobile. Le pure player a triplé son chiffre d’affaires l'an dernier, tout en bouclant un nouveau tour de table de 12 millions d'euros, portant le total des fonds levés à 20 millions.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle