S'abonner
Services

Wash France étudie les habitudes de lavage des Français

Publié le 12 décembre 2023

Par Marc David
4 min de lecture
Par le biais d’Ipsos France, la filiale lavage de TotalEnergies vient de réaliser une enquête en ligne sur les habitudes de lavage des Français. Ou comment la pratique à domicile a la vie dure.
sondage sur les habitudes de lavage des Français
D'après l'étude d'Ipsos France pour la filiale lavage de TotalEnergies, le lavage en centres (ou dans les stations-services) demeure largement majoritaire par rapport à celui à domicile. ©Wash

Ipsos France, l’institut d’études indépendant, vient de réaliser une étude consommateurs pour le compte de TotalEnergies Wash France. Réalisée en ligne en juin et octobre 2023 auprès d’un échantillon national représentatif de 1 000 Français âgés de 18 à 69 ans, tous conducteurs d’une voiture, cette enquête constitue un véritable baromètre actualisé pour la profession.

 

En premier lieu figurent les habitudes de lavage. Tandis que, sans surprise, 92 % des automobilistes lavent au moins une fois par an leur véhicule, 41 % le font au moins une fois par mois. Il faut d’ailleurs noter que le possesseur d’une voiture électrique lave de 10 à 14 fois par an son véhicule (avec une forte tendance à laver à domicile plutôt qu’en centre), contre neuf à dix fois pour le propriétaire d’une voiture à moteur thermique.

 

Au top 5 des motivations figurent le véhicule un peu sale (54 %), l’arrivée des beaux jours (25 %), un évènement particulier (mariage…), le lavage par habitude (23 %) et enfin, les intempéries (pluie…).

 

Le lavage en centre largement privilégié

 

Revers de la médaille, un tiers des automobilistes envisage de laver sa voiture moins souvent, d’abord pour des raisons environnementales : 47 % en raison des problèmes actuels de sécheresse, 36 % pour la préservation de l’environnement. Mais les raisons économiques entrent également en ligne de compte, à hauteur de 40 %. Ainsi, dans l’ensemble, ce baromètre 2023 révèle une intention de laver plutôt à la baisse pour des raisons environnementales mais aussi financières.

 

Partant de là, si le lavage en centre est largement privilégié (80 % des pratiques, dont 41 % aux rouleaux/portique contre 39 % pour la haute pression) avant tout pour une raison de praticité, le lavage à domicile demeure une pratique moins répandue mais bien ancrée, puisqu’égale à 19 %. De quoi nous laisser perplexe.

 

A lire aussi : Wash va de l'avant

 

En effet, selon l’étude barométrique réalisée en juillet 2022 par Opinionway pour Éléphant Bleu auprès de 1 527 automobilistes de 18 à 65 ans, roulant au minimum 3 000 km/an, le lavage à domicile concernait 37 % des pratiques. Ceci sachant qu’il s’est remis à progresser entre 2021 et 2022, après plus de dix ans de baisse continue.

 

Le lavage en centre est plébiscité majoritairement par des femmes de 43 ans en moyenne vivant en centres urbains de grandes villes, tandis que le lavage à domicile concerne majoritairement des hommes de 45 ans en moyenne résidant dans les zones rurales. Quant à la fréquence de lavage, 46 % des consommateurs interrogés lavent en centre au moins une fois par mois, contre 31 % à domicile (toujours une fois par mois).

 

Praticité, efficacité et maîtrise de la consommation d’eau

 

En ce qui concerne les raisons de la démarche, ceux qui s’en remettent aux centres voient la praticité, l’efficacité et une meilleure maîtrise de la consommation d’eau, tandis que ceux qui lavent à domicile prennent en considération les deux critères prix et praticité.

 

Et c’est là qu’entre en ligne de compte l’enjeu environnemental. Si 80 % des automobilistes interrogés ont conscience que le lavage en centre est moins polluant pour les nappes phréatiques que le lavage à domicile, ce taux descend à 45 % pour les laveurs à domicile, moins convaincus.

 

Par ailleurs, il faut noter que l’interdiction du lavage à domicile est encore peu connue puisque seulement 46 % des automobilistes ont connaissance de cette interdiction. En ayant connaissance de cette interdiction, quatre laveurs à domicile sur dix sont prêts à se rendre en centre de lavage malgré leur scepticisme.

 

Autrement dit, selon ce baromètre, l’interdiction du lavage à domicile ou de la pollution passive ne représentent pas des facteurs déterminants pour conquérir les adeptes du nettoyage à domicile.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle