S'abonner
Services

Uber pense à l'ex-patron de GE

Publié le 23 août 2017

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
L'ancien P-dg emblématique de GE, Jeff Immelt, tient la corde pour reprendre les rênes d'Uber. La majorité du conseil d'administration lui accorde sa confiance, d'après les récentes informations.

 

La porte s'est définitivement fermée sur Travis Kalanick, le fondateur et ex-P-dg d'Uber, embourbé dans des affaires judiciaires, en particulier pour fraude. La société de transport cherche donc un nouveau capitaine pour redresser le cap. Selon les informations de la presse américaine et du site spécialisé Recode, la start-up la mieux évaluée de la place boursière songerait à Jeff Immelt, l'ancien P-dg de GE, le géant de l'énergie. Il aurait la confiance d'une majorité du conseil d'administration.

 

Jeff Immelt jouit d'une longue expérience à ce niveau puisqu'il a présidé à la destinée de GE durant seize années. Un mandat durant lequel il a emmené les 295000 salariés vers de nouveaux territoires, géographiques et numériques. Il revendique donc une solide connaissance des technologies de pointe. Il a été débarqué en juin dernier, poussé par les actionnaires, après avoir rendu un bilan faisant état d'un chiffre d'affaires de 123,7 milliards de dollars en 2016.  

 

L'homme de 61 ans n'est évidemment pas seul en lice. Deux autres candidats, dont les noms n'ont pas été révélés, figurent au même titre sur les tablettes. Uber a été accusé de pratiquer le harcèlement et le sexisme en interne. Le conseil d'administration souhaitait donc placer une femme dans le fauteuil de président. Néanmoins, comme le rappelle nos confrères du Figaro, Meg Whitman, la numéro1 de Hewlett-Packard Enterprise, a décidé de ne pas donner suite aux propositions.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle