S'abonner

Cruise lance ses robotaxis à San Francisco

Publié le 7 juin 2022

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
La filiale de General Motors a reçu l'autorisation du régulateur californien pour lancer un service de transport payant en robotaxis à San Francisco. Aucun chauffeur ne sera à bord contrairement à Waymo, son concurrent.
30 Chevrolet Bolt électriques et 100 % autonomes assureront le service de Cruise à San Francisco.
30 Chevrolet Bolt électriques et 100 % autonomes assureront le service de Cruise à San Francisco.

Les robotaxis de Cruise vont générer du chiffre d'affaires. La filiale de General Motors, spécialisée dans les systèmes de délégation de conduite, a obtenu l'autorisation d'une agence californienne pour effectuer du transport commercial de passagers à bord de ses voitures autonomes à San Francisco.

 

Une avancée pour le secteur, accordée à l'issue d'un vote effectué jeudi 2 juin 2022 sous l'égide de la California Public Utilities Commission (CPUC). Cruise s'est ainsi vu octroyer une licence lui permettant de proposer des services payants au grand public grâce à une flotte d'un maximum de 30 véhicules dans des zones délimitées.

 

Tandis que Waymo, la filiale d'Alphabet et grand rival de Cruise, a l'autorisation de faire circuler des robotaxis dans les rues de San Francisco depuis 2021 à la condition qu'un chauffeur soit présent à bord pour pouvoir réagir en cas d'imprévu, les Chevrolet Bolt de Cruise seront entièrement sans conducteur, ni à l'intérieur ni à distance.

 

A lire aussi : GM investit encore dans Cruise

 

La vitesse maximale des voitures autonomes sera de 30 miles par heure (un peu plus de 48 km/h) et les trajets pourront avoir lieu entre 22h00 et 6h00 du matin, sous réserve de conditions météorologiques favorables (pas de brouillard ou de fortes pluies).

 

La CPUC estime que Cruise répond de manière satisfaisante aux exigences de sûreté et que ses robotaxis représentent une amélioration des conditions de transport pour les personnes en situation de handicap et pour les communautés les plus défavorisées.

 

"Passer à l'étape des activités commerciales n'est pas simplement une grande nouvelle pour Cruise", a déclaré dans un communiqué Gil West, le directeur des opérations de l'entreprise. "C'est aussi un jalon pour la mission commune de l'industrie des véhicules autonomes qui est d'améliorer la vie dans nos villes". (avec AFP)

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle