S'abonner
Services

Uber et Lyft se livrent une course à la Bourse

Publié le 10 décembre 2018

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
Les deux plateformes de VTC ont chacune entamé une procédure conduisant à entrer en Bourse. Uber, qui a quelques tours de roues d'avance sur Lyft, vise une valorisation qui dépassera 100 milliards de dollars.

 

Dara Khosrowshahi l'avait évoqué en août 2017 lors de son investiture au poste de président : Uber pourrait faire son introduction en Bourse au premier semestre 2019. Le dossier a pris de l'ampleur la semaine passée, alors que le groupe aurait lancé une procédure, en toute discrétion, selon des sources concordantes citées par le Wall Street Journal.

 

La plateforme de VTC nourrit de grandes ambitions. Selon les estimations relayées par nos confrères, la valorisation pourrait dépasser les 100 milliards de dollars, voire atteindre le seuil de 120 milliards de dollars. Ce qui inscrirait le groupe Uber au livre des records, dans la catégorie des sociétés de technologie.

 

Cette annonce intervient dans un contexte particulier puisqu'une fois encore Uber a enregistré des pertes au troisième trimestre 2018. Elles atteignent plus d'un milliard de dollars, d'après le rapport. Néanmoins, avec un chiffre d'affaires de 2,952 milliards de dollars sur ce dernier trimestre, la plateforme de VTC affiche une croissance de 5,4 %, par rapport à la même période l'an passé, et une progression de 38 % sur douze mois.

 

Lyft dans l'aspiration

 

Uber entend finaliser son introduction en Bourse au cours du premier trimsestre 2019, soit quelques semaines avant celle envisagée par Lyft. En effet, le rival direct du groupe de Dara Khosrowshahi, aux Etats-Unis, vient de déposer sa déclaration d’enregistrement auprès de la SEC, en vue d'une entrée en mars ou avril 2019.

 

Dans ce cas de figure, les projections sont moindres. L’entreprise sera probablement valorisée entre 20 et 30 milliards de dollars, à en croire les informations de Reuters. Pour mémoire, au terme de sa dernière levée de fonds, Lyft était évalué à 15 milliards de dollars. Certes, l’entreprise est parvenue à réduire ses coûts et à afficher une courbe de croissance plus glorieuse que celle d'Uber, mais tout comme son compétiteur, Lyft continue de perdre de l’argent.

 

Cette nouvelle étape dans le développement des plateformes de VTC n'a rien de surprenante. Le secteur attire les investissements, comme le montrait le rapport d'Oliver Wyman, publié la semaine passée, et ceux-ci pourraient être multipliés par huit pour atteindre 285 milliards de dollars en 2030, selon une étude de Goldman Sachs publiée quant à elle l'an dernier.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle