S'abonner
Services

Trustoo surfe sur la tendance du VO

Publié le 1 février 2023

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
La société spécialisée dans l'inspection des voitures d'occasion pour le compte des acheteurs a encore signé une année en croissance. Trustoo a profité de la dynamique du marché pour réaliser 3 500 missions. Le cap de la rentabilité se rapproche.
Inspection de voiture d'occasion par Trustoo
Trustoo espère atteindre la profitabilité en 2023. (©Trustoo)

La prestation de service devient un réflexe dans le monde du VO et Trustoo en profite. La société qui propose des inspections de voitures d'occasion pour le compte des futurs acheteurs a publié un bilan faisant état d'une forte croissance. En 2022, elle a réalisé 3 500 missions, soit 85 % de plus que l'année précédente.

 

Un chiffre à nuancer cependant avec le nombre de spécialistes automobiles inscris sur la plateforme. Au nombre de 1 500, ces derniers n'ont en ratio effectué que 2,3 inspections chacun dans l'année. Ce qui laisse donc une nette marge de progression à la jeune pousse lyonnaise partenaire d'AutoScout24 entre autres.

 

A lire aussi : Driiveme a traité 200 000 véhicules en 2022

 

Il y a des statistiques plus flatteuses. Rapporté au montant moyen des véhicules inspectés, à savoir 12 000 euros, Trustoo avance avoir sécurisé un montant total de transaction de 42 millions d'euros. Le bilan mentionne par ailleurs les économies réalisées par les acheteurs au terme des négociations menées par les inspecteurs. A raison de 450 euros en moyenne, les utilisateurs du service de Trustoo ont économisé 1,5 million d'euros au cumul de l'année.

 

Trustoo veut attirer de nouveaux partenaires

 

"Dans quelques années, plus aucun véhicule d’occasion ne sera échangé entre particuliers sans une certification au préalable. Cette certification devra être renouvelée à chaque changement de propriétaire lors d’une transaction. Nous pensons même que cette certification pourrait être européenne et standardisée afin de faciliter les échanges intracommunautaires de véhicules", soutient Maxence Ghintran, fondateur de Trustoo.

 

Outre AutoScout24, Trustoo veut attirer d'autres partenaires. L'enjeu portant sur la volumétrie. Leboncoin et La Centrale sont dans le viseur, mais pas uniquement. Les professionnels de l'automobile peuvent aussi confier des missions à l'entreprise pour les opérations de rachat à distance. La direction de l'entreprise lyonnaise espère ainsi générer suffisamment d'activité pour atteindre la rentabilité en 2023. Ce qui validerait le modèle après cinq ans d'exploitation.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle