S'abonner
Services

Quel bilan pour les centres de contrôle technique en 2021 ?

Publié le 3 février 2022

Par Mohamed Aredjal
2 min de lecture
Pour les professionnels du contrôle technique, l’activité est restée forte l’an dernier avec 21 millions de visites périodiques réalisées sur le parc VL, soit une hausse de 3 %. Le nombre de centres a également progressé, atteignant les 6 554 sites.
L’âge moyen des véhicules contrôlés est resté globalement stable en 2021 à 12,3 ans. Pour les VP, il se stabilise à 12,2 ans tandis qu’il passe de 13,1 à 12,9 ans pour les VUL.
L’âge moyen des véhicules contrôlés est resté globalement stable en 2021 à 12,3 ans. Pour les VP, il se stabilise à 12,2 ans tandis qu’il passe de 13,1 à 12,9 ans pour les VUL.

C’est l’heure du bilan pour le contrôle technique. Après une année 2020 atypique, les professionnels de la filière ont réalisé l’an dernier 25,4 millions de contrôles techniques (contre 24,9 millions en 2020), selon le dernier bilan annuel de l’Utac-OTC. Parmi ces interventions, les centres ont effectué 21 millions de visites périodiques, soit une hausse de 3 %.

 

Quant aux taux de défaillances soumises à l’obligation de contre-visite, il s’est légèrement contracté l’an dernier, passant de 21,21 % à 19,9 %. Notons toutefois que 19,15 % de ces défaillances ont été considérées comme majeures, et 0,75 % d’entre elles ont été jugées critiques. Ces dysfonctionnements ayant entraîné une contre-visite concernent principalement un défaut lié à la suspension ou aux pneumatiques (10,21 %), à l'éclairage (9,19 %) ou encore à la pollution (7,23 %).

 

De plus en plus de centres indépendants

 

Le rapport de l’Utac-OTC fait également état d’une hausse du nombre de centres agréés : 6 554 contre 6 467 en 2020. Le nombre de sites non rattachés à une enseigne a également progressé puisqu’ils sont 1 094 désormais (1054 en 2020).

 

A lire aussi : Dekra Automotive et l'AJE engagés dans la formation de contrôleurs techniques.

 

Notons aussi l’augmentation des effectifs de contrôleurs, passés de 12 492 professionnels agréés à 12 918. Pas sûr que ces nouvelles recrues suffisent toutefois à répondre aux besoins d’une filière qui compterait encore un millier de postes à pourvoir.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle