S'abonner
Services

Les produits en phase

Publié le 30 avril 2010

Par Marc David
4 min de lecture
Si l'objectif premier des produits est d'optimiser la prestation lavage, ils doivent aussi, désormais, se mettre en phase avec la réglementation.Nous l'avions déjà évoqué lors de notre dossier réalisé en février...
Si l'objectif premier des produits est d'optimiser la prestation lavage, ils doivent aussi, désormais, se mettre en phase avec la réglementation.Nous l'avions déjà évoqué lors de notre dossier réalisé en février...
...2009. Une nouvelle législation, plus stricte sur le plan environnemental, devrait faire son apparition avant 2014, dans le cadre d'un calendrier préalablement défini. Plus précisément, "Reach" (pour Registration, Evaluation, Autorisation of Chemicals) a pour objectif de protéger la santé et l'environnement, de renforcer la transparence de tous les produits chimiques, de stimuler l'innovation et de faire en sorte que les tests laboratoire sur les animaux disparaissent au fil du temps. Dans ce contexte, Flowey, le leader (d'origine luxembourgeoise) dans le secteur de la haute pression avec une part de marché estimée entre 35 et 40 %, a devancé cette législation dès l'automne 2009, en présentant sa nouvelle gamme Evopur. Destinée aux professionnels du lavage, cette gamme de produits d'entretien repose sur des matières premières naturelles et renouvelables, c'est-à-dire à base de tensioactifs d'origine végétale. En d'autres termes, la gamme Evopur a été conçue sans NTA et sans phosphates. "Il faut savoir que le phosphate est une substance jusqu'alors à l'origine de problèmes de pollution au niveau des eaux fluviales", rappelle Olivier Colling, directeur commercial de Flowey. La nouvelle gamme Flowey s'articule autour de la dénomination "EV". Il en va ainsi des produits EV3 (mousse pour portique et tunnel de lavage), EV4 (shampoing), EV5 (cire de séchage), etc., des produits qui adoptent également un parfum sans allergènes.

De son côté, Kiehl, le partenaire historique de Total (certifié ISO 9001 et 14001) sur l'ensemble de l'Europe, vient tout juste de lancer "Kimax", soit une nouvelle gamme de détergents écologiquement favorables (donc également dépourvus de NTA et de phosphates) et en mesure de permettre le recyclage de plus de 90 % de l'eau utilisée avec des valeurs de référence optimales. De plus, les produits Kimax, à l'instar du 131 Kimax Prewash, rendent les boues plus compactes et favorisent par là même la sédimentation des particules souillées.

D'un nouveau produit à… un nouveau portique spécifique !

En outre, pour ce qui est du véhicule traité, ces produits améliorent le séchage grâce à une excellente compatibilité avec les cires et aides au séchage. "Outre le fait d'être conforme à Reach, la gamme Kimax répond au futur cahier des charges élaboré par le VDA en matière de chimie", indique Patrick Jund, directeur commercial de Kiehl France.

Au niveau de WashTec, qui a débuté cette activité courant 2008, la démarche se veut différente de ses concurrents, tout du moins sur le plan stratégique. En prêchant quelque peu pour sa paroisse (normal !), Franklin Martel explique : "dans le cas d'un mauvais résultat de lavage ou encore de séchage, les clients avaient beau jeu de mettre systématiquement en cause soit le matériel, soit le fournisseur de produits. Aujourd'hui, ils ont compris la nécessité de donner à un seul la responsabilité du résultat. En outre, dans tous les cas, ils n'ont plus qu'un seul interlocuteur". Toujours est-il qu'après avoir lancé une gamme complète en 2009, WashTec présente aujourd'hui un produit qualifié de "révolutionnaire", dans la lignée de l'avènement de la brosse anti rayures. "Il s'agit d'un polish, le "ShineTecs", doté d'un très haut niveau de brillance, indique Franklin Martel. Conçu avec les mêmes ingrédients que les vernis automobiles, ce produit procure des résultats remarquables sur des véhicules relativement anciens, puisqu'il arrive même à combler les aspérités des vernis. Bien sûr, il répond en tous points à la future législation". A noter que WashTec a poussé la démarche très loin, puisque le fabricant a développé un portique spécial pour la projection de ce produit en suivi de profil (via deux buses sur chaque bras), le SoftCare Edition CarWash. D'un très bon rapport qualité prix (70 000 euros HT en fonction des versions), ce portique lancé en février dernier comporte de nombreuses options. "Ce lancement constitue une première dans le secteur, puisqu'il s'agit d'une machine portant le nom d'un produit", souligne Franklin Martel. Effectivement, l'événement est de taille.

Photo : Pour la pulvérisation de son nouveau polish très haute brillance, WashTec n'a pas hésité à développer un nouveau portique : le SoftCare Edition ShineTecs !

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle