S'abonner
Services

La loi Grandguillaume : un Astérix plein de rebondissements

Publié le 5 septembre 2016

Par Gredy Raffin
4 min de lecture
Le débat autour des VTC ferait un très bon Astérix : violent, plein de rebondissements et laissant le lecteur dans l'attente impatiente de la prochaine aventure des Gaulois. Jens Wohltorf, P-dg et cofondateur de Blacklane, livre ses commentaires dans cette tribune.
Les décisions importantes ne seront prises par décret que dans les mois qui viennent. L’influence de ces décrets risque elle-même d’être limitée par des facteurs externes comme les jugements de la Cour européenne de Justice et les prochaines élections. De quoi remplir encore quelques albums… Nous sommes en faveur d’une concurrence saine et loyale opérant selon des règles justes et claires. Ce n’est que dans un marché régulé que l’introduction d’innovations garantit aux passagers et aux chauffeurs un meilleur service. Le premier et le troisième article de la loi Grandguillaume vont dans ce sens, les autres non. L’article 1 requiert des plateformes qu’elles vérifient que leurs partenaires agissent de façon légale. Nous contrôlons systématiquement tous les documents de nos partenaires avant de leur permettre d’accéder à notre système. Il en va de la sécurité de nos clients. Le troisième article permet aux chauffeurs d’utiliser plusieurs plateformes en même temps et leur ga[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle