S'abonner
Services

Hypromat plébiscite la mixité !

Publié le 20 février 2009

Par Marc David
3 min de lecture
En complément de la haute pression traditionnelle, Hypromat France intègre désormais le lavage automatique sur ses sites Eléphant Bleu. Qui n'évolue pas régresse…54 % de parts de marché pour le lavage haute pression,...
En complément de la haute pression traditionnelle, Hypromat France intègre désormais le lavage automatique sur ses sites Eléphant Bleu. Qui n'évolue pas régresse…54 % de parts de marché pour le lavage haute pression,...
...39 % de parts de marché pour le lavage automatique (les 7 % restants incombant aux indifférents ! ), telle est la vision du marché du lavage chez Hypromat France. On l'aura compris, jusqu'à encore peu, le manque à gagner pour les enseignes Eléphant Bleu était bien réel. "Selon nos études marché, nous savons qu'un portique délivre globalement deux fois le chiffre d'affaires d'une piste de lavage HP, concède Patrick Mary, directeur du développement au sein d'Hypromat France. Il s'agit donc d'un levier très fort de développement économique pour un site existant ou un site en création". Aussi, dans le cadre d'un "changement stratégique naturel visant à capter une nouvelle clientèle", l'enseigne créait l'événement à l'automne dernier en intégrant officiellement le lavage automatique dans ses prestations. "Il s'agit d'un matériel haut de gamme (issu de la production WashTec, Ndlr) qui bénéficie des dernières technologies au niveau des brosses puisque celles-ci sont en mousse émulsifiée et non pas en Nylon, explique Patrick Mary. En outre, nous avons développé un concept visant à nettoyer ces brosses à la haute pression, avant leur utilisation. Ce concept breveté, qui s'appuie en fait sur deux rampes HP installées de part et d'autre de la machine, vise à ôter les particules agressives (grains de sable, etc.) sur les brosses. De plus, afin de limiter au maximum le risque de rayures sur la carrosserie du véhicule, nous effectuons un prélavage haute pression. Enfin, systématiquement, l'eau de rinçage est déminéralisée". Une démarche certes exclusive, qui se traduit néanmoins par une augmentation des coûts (ne serait-ce qu'en raison de la pompe spéciale et de l'osmoseur). En outre, l'eau osmosée est généralement utilisée en absence de séchage… ce qui n'est pas vraiment le cas ici.

Le portique à brosses fait partie intégrante du nouveau concept Evolution

Doté de couleurs vives (le bleu et le violet), le portique "revu et corrigé" Eléphant Bleu comporte quatre programmes au choix. Ainsi, en fonction des versions et des programmes sélectionnés par l'exploitant, il est commercialisé entre 65 000 et 100 000 e HT, ce qui représente un niveau quelque peu supérieur au prix moyen marché… mais le jeu en vaut sans doute la chandelle.

Dans l'absolu, l'objectif de l'enseigne est d'équiper au minimum la moitié des 520 stations (dont près de 430 en franchise) implantées sur l'Hexagone en portiques, à raison de 20 à 30 par an. "Au vu de l'espace disponible, mais aussi des aménagements spécifiques en termes d'énergie, nous sommes parfaitement conscients que nous ne pourrons pas équiper tous les centres existants, admet Patrick Mary. Maintenant, au niveau des créations, nous sommes pratiquement à 70 % de produits jumelés haute pression/portiques, ce qui laisse apparaître un fort taux de réussite. Concrètement, ceux-ci représentent également une trentaine d'installations en 2009". Explication : alors qu'un centre HP autorise une disposition des véhicules en "rectangle" en retrait des pistes, un portique déterminera une disposition des véhicules en ligne. "Il ne s'agit donc pas d'un problème économique, mais bel et bien d'un problème d'implantation", précise Patrick Mary. Au final, en installant des portiques et en développant sa gamme de services dans le cadre de son nouveau concept Evolution (concept basé sur une nouvelle codification quadricolore et de nouveaux pictogrammes déterminant les services lavage haute pression, lavage automatique, nettoyage intérieur et espace vente en boutique), l'enseigne prévoit pour ses centres une rentabilité en hausse de 20 à 40 %. Pas rien.

Photo : Défenseur de la haute pression, Hypromat met de l’eau dans son vin en installant des portiques à brosses sur ses centres.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle