S'abonner
Services

Financement VO : Finzr déploie son application en points de vente

Publié le 26 avril 2023

Par Gredy Raffin
4 min de lecture
En service depuis l'automne 2022, l'application Finzr a passé avec succès le test chez les distributeurs de voitures d'occasion. Elle entre donc dans sa phase de commercialisation avec pour principal argument d'allier simplicité et richesse fonctionnelle.
Finzr aide les vendeurs de voitures d'occasion à trouver le meilleur financement en quelques minutes. (©AdobeStock/michaeljung)

"Dépoussiérer le financement automobile". Voilà le discours que tiennent Fabrice Grillet et Jérémy Derrac, les co-fondateurs de Finzr. Cette application labellisée par le pôle innovation du ministère de l'Economie et des finances entend, en effet, changer l'expérience des revendeurs de voitures d'occasion pour accroître leur performance.

 

"J'ai eu l'idée de Finzr, car j'ai perçu un besoin de simplification de parcours dans les points de vente automobiles", explique Fabrice Grillet. Cet ex-banquier passé également par la captive de BMW Group connaît le monde de la distribution et ce qui provoque des frictions dans le parcours des consommateurs.

 

Santander, Financo et Younited dès le départ

 

La société française a été imaginée en 2020 par le duo. En septembre 2022, Finzr a livré sa première mouture de l'application conçue par Jérémy Derrac pour être la plus simple et la plus rapide possible. Un questionnaire de deux minutes capte les données essentielles aux établissements bancaires. Il suffit alors de 5 minutes de patience pour obtenir des offres de crédit classique, du crédit-bail ou encore le règlement en plusieurs fois sans frais.

 

Santander, puis Financo et Younited ont adhéré au concept et se sont embarqués dans le premier prototype. Alors, Finzr a pu éprouver son application mobile de financement dans les lieux de revente de voitures d'occasion sans distinction.

 

"Notre solution présente l'avantage d'être codée sur un modèle juridique, détaille Fabrice Grillet. Finzr, intermédiaire agréé, via son application et ses services, prend le relais sur la présentation et la vente du financement auprès du client final, ce qui permet ainsi de libérer ses points de vente partenaires de l’agrément obligatoire de l’Orias". Ce qui a retenu l'attention des banques.

 

Trois formules d'abonnement

 

En qualité de broker digital, Finzr a travaillé avec 200 points de vente pour lancer la machine. Depuis, une offre d'abonnement a été formalisée et près de la moitié des participants à l'expérimentation ont choisi de souscrire. Les autres continuent l'aventure avec un mode allégé. Ils n'ont pas accès à l'étendue des prestations de financement apportées par les banques partenaires.

 

En version payante, Finzr se monnaie 10 euros par mois pour les jeunes entreprises, autrement dit celles de moins de 4 ans d'existence. "En tant que start-up, nous tenons à soutenir les autres jeunes entreprises", motive Fabrice Grillet. Pour les autres points de vente, l'application est facturée 39 euros par mois. Le duo de fondateur travaille sur-mesure dans le cas des groupes de distribution et adapte le tarif en fonction.

 

A lire aussi : CGI Finance lance Occazio

 

Pour ce prix, les commissions sur dossier varient entre 0,5 et 1 %. Un montant jugé faible par certains revendeurs. "Mais comme nous avons une interface plus simple, le taux d'utilisation est supérieur et comme nous allons plus vite en démarche, les clients sont plus réceptifs. Nous jouerons donc sur le volume pour compenser", rétorque Fabrice Grillet.

 

A fin 2023, Finzr espère avoir pris position dans 480 points de vente en France. L'autre enjeu sera aussi de convaincre des groupes de distribution pour ajouter des volumes de VN dans une logique de "diversification du risque". Aussi, cela permettra de tirer les valeurs vers le haut. A ce jour, en couvrant les activités VO, Finzr et les banques montent des dossiers de financement à 10 000 euros en moyenne par client.

 

Modèle en marque blanche

 

La solution sera présentée aux EMVO, le 24 mai 2023, à Paris. Finzr partagera le stand de Younited, son partenaire pour qui la société gère les comptes de taille modeste. Mais il faut savoir que le modèle économique va plus loin.

 

En effet, Finzr propose aux banques d'opérer en marque blanche. L'interface développée pour le BtoC est mise aux couleurs de l'établissement bancaire. L'application est ensuite implémentée dans des points des vente partenaires.

 

Autrement, Finzr permet de travailler en amont d'un projet d'appel d'offres. La start-up accompagne alors les banques ou les têtes de réseau. Le service sert à  établir le profil de chaque membre d'un réseau de distribution, afin de préparer un déploiement rapide et optimisé de solutions de financement en fonction du lègue et du niveau de maturité.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle