S'abonner
Services

Entretien Guillaume Rosenwald, directeur délégué à la direction assurances dommages de la Macif : "Nos négociations sur les taux horaires sont le résultat de la pertinence de nos statistiques"

Publié le 24 février 2006

Par Alexandre Guillet
9 min de lecture
Leader français sur le marché de l'assurance automobile et archétype de "la mutuelle à la française", la Macif gère un nombre important de sinistres. Et se penche donc attentivement sur la maîtrise des coûts de réparation. Où il est alors question de taux horaires, de prix des pièces...
Leader français sur le marché de l'assurance automobile et archétype de "la mutuelle à la française", la Macif gère un nombre important de sinistres. Et se penche donc attentivement sur la maîtrise des coûts de réparation. Où il est alors question de taux horaires, de prix des pièces...
Leader français sur le marché de l'assurance automobile et archétype de "la mutuelle à la française", la Macif gère un nombre important de sinistres. Et se penche donc attentivement sur la maîtrise des coûts de réparation. Où il est alors question de taux horaires, de prix des pièces...

...ou de prise en charge des services. Visite de ce terrain miné avec Guillaume Rosenwald.

Journal de l'Automobile. Par rapport à la problématique du contrôle du coût moyen de sinistre, quel est, à vos yeux, le système de gestion de sinistres idéal vers lequel il faut tendre ?
Guillaume Rosenwald. Je ne pense pas qu'il existe de système idéal, de solution universelle. Chaque assureur, chaque mutuelle, doit tenir compte de sa taille et de son histoire avant d'affirmer[...]


Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle