S'abonner
Services

BPCE lance un dispositif d'aide pour les victimes de dégradations

Publié le 5 juillet 2023

Par Louis Choiset
3 min de lecture
Le groupe BPCE, acteur majeur du financement de l’économie française avec la Banque Populaire et la Caisse d’Épargne, a mis en place un dispositif exceptionnel d’accompagnement des clients victimes de dégradations au cours des émeutes de fin juin 2023. Particuliers comme professionnels sont concernés.
BPCE met en place un dispositif individualisé pour tous les clients ayant subi un dommage lors des émeutes. ©AdobeStock/HJBC
BPCE met en place un dispositif individualisé pour tous les clients ayant subi un dommage lors des émeutes. ©AdobeStock/HJBC

Pendant que les dégâts des émeutiers se multiplient, les assurances et les banques payent les pots cassés. C'est le cas du Groupe BPCE avec la mise en place d'un dispositif d'accompagnement exceptionnel pour soutenir ses clients Banque Populaire et Caisse d'Épargne touchés par les récentes dégradations. Ces mesures s'adressent à tous les clients, qu'ils soient particuliers ou professionnels.

 

Pour Nicolas Namias, président du directoire de BPCE : "L’ensemble du Groupe BPCE est totalement mobilisé pour soutenir ses clients durement touchés par les récents évènements. Face à cette situation hors norme, les Banques Populaires et les Caisses d’Épargne ont mis en place immédiatement un dispositif d’urgence pour venir en aide à tous les clients sinistrés. En tant que banquiers et assureurs présents dans tous les territoires, nous avons nous-mêmes été confrontés à de graves dégradations d’agences à travers la France. Nos agences ne sont pas des symboles mais le lieu essentiel où nos équipes accomplissent leur mission fondamentale et porteuse de sens : accompagner nos clients dans la réalisation de leurs projets."

 

A lire aussi : Incendies, vols, dégradations... l'impact des émeutes sur les concessions

 

Le dispositif d'accompagnement de la BPCE prévoit notamment que les clients soient contacter par un conseiller dans les 48 heures suivant une déclaration de sinistre. Parmi les autres mesures : le délai de déclaration des sinistres est allongé à 30 jours calendaires (contre 5 habituellement) et la procédure est également simplifiée en élargissant les preuves acceptées, telles que les témoignages, les photos et d'autres justificatifs en l'absence de facture.

 

"Pour les clients professionnels : pas de franchise appliquée en cas de dommage aux biens ; pour les clients particuliers en assurance automobile : pas de franchise applicable si le véhicule n’est pas réparable (véhicule incendié ou détruit) sous réserve que la garantie incendie ait été souscrite et deux plateformes de contact avec numéros verts gratuits sont ouvertes pour répondre aux demandes des clients", a indiqué le groupe.

Un dispositif individualisé

 

BPCE s'est également penché de manière plus individuelle sur la situation de ses clients. Pour les particuliers, un prêt express mobilité allant jusqu'à 10 000 € est proposé à un taux de 0% sur une période de 3 à 5 ans pour le remplacement du véhicule incendié ou détruit. Pour les professionnels et les entreprises, un prêt express "reprise d'activité" est mis en place à un taux de 0% jusqu'à 30 000 € sur une période de 3 à 5 ans. Ensuite, un crédit-bail express est proposé sans frais de dossier ni marge pour le crédit-bailleur, jusqu'à un montant de 30 000 €.

 

Toujours pour les professionnels, les terminaux de paiement électronique (TPE) détruits sont remplacés en urgence. Une facilité de caisse est offerte pour une avance de trésorerie en attendant le remboursement de l'assurance (ou une provision pour perte d'exploitation). Des conseils et un accompagnement personnalisés sont proposés pour tenir compte de chaque situation individuelle.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle