S'abonner
Industrie

TomTom lève le mystère sur la plateforme IndiGO

Publié le 30 novembre 2021

Par Gredy Raffin
4 min de lecture
Le groupe spécialiste des technologies de géolocalisation a organisé, le 30 novembre 2021, un événement digital destiné à lever le voile sur sa révolutionnaire plateforme IndiGO. TomTom souhaite redéfinir les codes de l'environnement numérique à bord des véhicules.
TomTom IndiGO s'embarquera sur un premier véhicule en fin d'année 2022.
TomTom IndiGO s'embarquera sur un premier véhicule en fin d'année 2022.

Tesla a bousculé la manière de concevoir l'interface homme-machine. Les acteurs historiques ne pouvaient rester éternellement de marbre. Mardi 30 novembre 2021, TomTom a donc présenté sa toute nouvelle plateforme digitale baptisée IndiGO. Celle-ci doit permettre à la société néerlandaise spécialisée dans les technologies de géolocalisation de proposer une solution des plus modernes aux constructeurs automobiles.

 

Après avoir récemment lancé un environnement Cloud pour la navigation automobile, puis avoir ajouté un portefolio de services dédiés à la mobilité électrique avant d'intégrer la solution d'horizon électronique pour améliorer les aides à la conduite (Adas), TomTom revient sur le devant de la scène avec une conception repensée des systèmes embarqués d'infodivertissement. Exit le développement vertical de logiciel pour piloter chacun des écrans de l'habitacle, désormais la société néerlandaise propose une plateforme qui unifie les écrans dans une logique d'amélioration de l'expérience utilisateur à coût moindre.

 

Réduire les délais et les coûts de développement

 

"Nous nous sommes rendus compte au fil des années que le développement de logiciels automobiles est un process lent et coûteux pour les constructeurs. TomTom IndiGO est la réponse parfaite à leurs besoins : nous leur apportons un environnement de développement puissant et flexible qui leur permet de concevoir une expérience de vie à bord de premier ordre et qui ne requiert qu’une part infime des délais et coûts de développement habituels", explique en substance Harold Goddijn, le PDG de TomTom. L'ambition étant de mettre sur étagère une solution que les constructeurs pourront utiliser en tant que telle ou modifier selon leurs besoins.

 

TomTom veut ainsi changer la donne. "Les systèmes prennent du temps à arriver sur le marché et sont en plus très couteux à étendre à de nouvelles régions commerciales. Difficiles d'accès pour les ingénieurs, ils sont aussi compliqués à mettre à jour", liste en partie les écueils Cyril Lemans, directeur du marketing produit de TomTom. En concevant une plateforme nativement ouverte à toutes les contributions extérieures, qu'elles soient de constructeurs eux-mêmes ou de fournisseurs de service tiers, le groupe d'Amsterdam entend raccourcir les délais, optimiser les ressources et réduire les investissements de ses clients.

 

Lire aussi : Here Technologies lance la navigation à l'usage

 

Fondée sur l'environnement Android, IndiGO s'articule en trois périmètres complémentaires : la partie service (avec des applications compagnons, des mises à jour, des données analytiques…), la technologie d'API pour connecter des tiers de confiance et, enfin, la partie application qui automatise l'authentification pour économiser un temps précieux en éliminant la post-validation. "Cette logique de conception autorise enfin la création de scénarios d'interaction entre les fonctions ou les applications. Les constructeurs pourront aller plus loin", explique Cyril Lemans. En parallèle, TomTom va ouvrir un environnement consacré aux développeurs tiers qui pourront disposer de toutes les spécifications techniques pour faire des propositions de services.

 

Première concrétisation fin 2022

 

En pratique, IndiGO se présente sous la forme d'un kit de développement (SDK) implémenté dans les véhicules. Il suffit de le télécharger sans prévoir l'ajout d'un composant spécifique. Les équipementiers de rang 1 viendront collaborer avec leurs solutions matérielles. La plateforme s'adaptera à toutes les configurations. "Au fil du temps, des solutions de paiement pourront s'ajouter par exemple", explique le directeur du marketing produit.

 

IndiGo ne se cantonne pas aux voitures. Elle va trouver des débouchés dans le monde du poids lourd et des deux-roues motorisés. "Il y a un enjeu de consolidation des données dans les flottes multimarques, la plateforme ouvre la voie à des idées de services et de modèles économiques", glisse Cyril Lemans.

 

Une première concrétisation est attendue dans un an. Un constructeur a signé un contrat avec TomTom et les équipes ont commencé à travailler sur la plateforme la future génération de véhicules à sortir fin 2022. "L'avantage étant qu'ensuite, le constructeur pourra librement procéder à des ajustements afin de créer des effets de montée ou de descente en gamme pour doter ses autres produits", ajoute le directeur marketing. 

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle