S'abonner
Industrie

Symbio va accompagner PSA dans ses débuts sur l’hydrogène

Publié le 25 septembre 2020

Par Damien Chalon
2 min de lecture
L’équipementier détenu par Michelin et Faurecia, déjà partenaire technologique de Renault, équipera les utilitaires légers de PSA en systèmes hydrogènes dès 2021. Les modèles concernés seront les Peugeot Expert, Citroën Jumpy et Opel Vivaro.
Symbio va équiper les VUL de PSA d'un système hydrogène.

 

Symbio s’impose comme l’un des leaders européens de la technologie hydrogène. L’équipementier, filiale des groupes Faurecia et Michelin depuis près d’un an, a forgé son savoir-faire en dotant des Renault Kangoo Z.E. de son système StackPack. Des véhicules qui ont notamment séduit Engie qui a déployé 50 unités au sein de sa flotte. Symbio revendique la mise à la route de près de 300 véhicules depuis ses débuts.

 

Cette longue expérience est aujourd’hui reconnue par les principaux constructeurs. Renault a ainsi confié à Symbio le soin de concocter ses Kangoo Z.E. Hydrogen et Master Z.E. Hydrogen, deux modèles qui figurent au catalogue de la marque au losange. C’est à présent au tour du groupe PSA de solliciter l’équipementier pour transformer ses utilitaires légers, en l’occurrence les Peugeot Expert, Citroën Jumpy et Opel Vivaro. L’accord porte pour le moment sur une production de 100 véhicules.

 

Symbio précise que le système hydrogène a été adapté aux exigences du groupe PSA. Si la base du produit fourni est le StackPack, l’équipementier a dû l’adapter en intégrant par exemple des réservoirs développés par Faurecia. "Sur ce marché encore neuf ou les volumes par segments sont encore réduits, les équipementiers en système hydrogène doivent à la fois standardiser leurs produits pour réduire les coûts, et être capables de les personnaliser pour répondre aux spécificités de leurs clients", explique Philippe Rosier, le nouveau PDG de Symbio.

 

Concernant le groupe PSA, l’arrivée de modèles hydrogènes était annoncée depuis mars 2019. La promesse est donc tenue, de même que l’échéance initialement prévue, à savoir 2021. Le constructeur a d’ores et déjà noué des accords avec des clients professionnels pour éprouver et tester ces véhicules. Une première avant un déploiement à plus grande échelle.

Partager :

Sur le même sujet

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle