S'abonner
Industrie

Sécurité des voitures connectées : un nouveau défi pour le secteur automobile en 2018 ?

Publié le 13 mars 2018

Par Gredy Raffin
5 min de lecture
Dans une tribune, Thomas Roccia, chercheur en sécurité chez McAfee Advanced Threat Research, revient sur les dangers encourus par l'industrie automobile dans un contexte de développement de la connectivité.
  Voiture connectée, véhicule autonome, etc. la digitalisation gagne depuis plusieurs années le secteur de l’automobile. Avec l’arrivée de la 5G, les opérateurs et équipementiers télécoms multiplient eux aussi les innovations, à l’image de l’annonce de Huawei lors du dernier Mobile World Congress. En 2022, le marché des voitures connectées devrait atteindre 156 milliard de dollars[1]. Aujourd’hui, en France, 74 % des conducteurs utilisent les fonctionnalités connectées de leur véhicule[2]. Si elles apportent un service aux utilisateurs comme aux constructeurs, la technologie embarquée pose cependant des questions en matière de sécurité.   Les voitures connectées s’appuient sur un système de communication embarqué, offrant un accès Internet et des services associés. La connexion s'effectue via les réseaux de téléphonie mobile grâce à un équipement intégré au véhicule, ou en utilisant le smartphone du conducteur ou d'un passager. Aujourd’hui, la voiture connectée permet notamment à son utilisateur de bénéficier de fonctionnalités de navigation, de géolocalisation, de Wi-Fi embarqué, d’appels et de SMS à commandes vocales ainsi que de conduite autonome. Cependant, une connexion du véhicule vers un réseau extérieur représente une porte d’entrée pour les pirates. Pour preuve, la Clio 4 figure en tête des automobiles les plus dérobées l’an passé, victi[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle