S'abonner
Industrie

L'automobile restera au cœur des déplacements

Publié le 10 janvier 2022

Par Nicolas Girault
3 min de lecture
L’équipementier allemand a présenté une étude en marge du CES 2022. Au travers de cette enquête, Bosch a observé la relation des citoyens à la technologie dans cinq pays. La majorité d'entre eux plébiscite l'automobile et le progrès technique.
L'étude (en anglais) de l'équipementier observe que la voiture conduite par un automobiliste est plébiscitée par 68% des Chinois, 64% des Allemands, 58% des Indiens,56% des Britanniques et seulement 33% des Nord-Américains, comme instrument de mobilité du futur par excellence. © Bosch
L'étude (en anglais) de l'équipementier observe que la voiture conduite par un automobiliste est plébiscitée par 68% des Chinois, 64% des Allemands, 58% des Indiens,56% des Britanniques et seulement 33% des Nord-Américains, comme instrument de mobilité du futur par excellence. © Bosch

Pour 72 % des personnes interrogées dans cinq pays, la technologie rend le monde meilleur. Ce chiffre est tiré d'une étude présentée par Bosch en marge du plus grand salon mondial de l’innovation technologique, organisé du 5 au 8 janvier 2022 à Las Vegas. Le rapport de l'industriel repose sur un questionnaire soumis à des groupes de 1 000 adultes en Allemagne et au Royaume-Uni, ainsi que de 2 000 autres en Chine, en Inde et aux États-Unis.

 

La voiture plutôt que la téléportation

 

Avec ce sondage, Bosch plaide pour le progrès technique. Il a notamment posé la question "comment aimerez-vous vous déplacer à l’avenir, indépendamment de la faisabilité technique ?" La réponse la plus fréquente reste à 56 % la voiture conduite par l’homme.  L’avion (40 %) et le train (32 %) sont les deux autres modes de transport privilégiés. Insolite : plus d’un tiers des Allemands (39 %) et des Chinois (34 %) mentionnent la téléportation, ainsi que 27 % des Britanniques, 20 % des Nord-Américains et 10 % des Indiens !

 

Plus sérieusement, l’étude observe aussi des différences culturelles sur la perception du progrès technique. Ainsi, si partout les progressistes sont majoritaires, les Asiatiques restent globalement plus optimistes que les Occidentaux. En effet, 83 % des Chinois et 77 % des Indiens estiment que la technologie est suffisamment mobilisée pour relever les grands défis de notre époque. A contrario, cette opinion est minoritaire aux Etats-Unis (47 %), au Royaume-Uni (37 %) et en Allemagne (29 %).

 

La confiance avant tout

 

Cette enquête laisse aussi entrevoir des regards différents sur les orientations techniques positives pour la société. Ainsi près d’un tiers des Occidentaux appréhendent l’intelligence artificielle (IA) comme une menace. La majorité d'entre eux préfèrent miser sur des technologies vertes (génie climatique, biotechnologies et hydrogène). Alors que les Chinois et les Indiens préfèrent les technologies connectées, fondées sur l’IA et la connexion 5G.

 

Mais pour 43 % des personnes interrogées, la confiance dans la technologie joue un rôle plus important dans le monde numérique que dans le monde analogique. D'ailleurs, quatre sondés sur cinq estiment que le succès d’une entreprise dépendra à l’avenir de sa capacité à gagner la confiance numérique de ses clients. Dans tous les cas, cette étude conforte équipementiers et constructeurs dans l'idée que la fin de l'automobile n'est pas pour après-demain... Et que la voiture du futur sera dotée avec toujours davantage de technologie.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle