S'abonner
Industrie

La PFA dénonce le contrat avec AMC Promotion pour l'organisation du futur Mondial

Publié le 23 janvier 2019

Par Catherine Leroy
2 min de lecture
La PFA, a décidé de choisir un nouveau partenaire pour l'organisation du Mondial de l'Automobile. Un appel d'offres va être lancé dans les semaines qui viennent.
La PFA, a décidé de choisir un nouveau partenaire pour l'organisation du Mondial de l'automobile.

 

La pilule est amère pour les équipes organisatrices du Mondial de Paris, qui a pris le nom de Paris Motor Show pour l'édition 2018. Lors des vœux formulés par la Plateforme de l'automobile (PFA), son président, Luc Chatel, a annoncé vouloir adosser l'équipe d'AMC Promotion à un grand organisateur de salon au niveau mondial. Un cahier des charges doit d'ailleurs être terminé dans les prochains jours afin que l'appel d'offre puisse déterminer le partenaire.

 

"2018 a été une grande année : cette édition fut un bon cru avec un vrai succès populaire et plus d'un million de participants, ce qui constitue la meilleure réponse au car bashing actuel" a indiqué Luc Chatel lors de son discours.

 

Mais visiblement, cela ne suffira pas pour l'édition 2020 : "Le monde des salons est à l'image de notre industrie : il est en pleine transformation. Il y aura des disparitions de rendez-vous historiques. Celui de Détroit notamment est en perte de vitesse. Inversement, le CES de Las Vegas est un salon émergent. Mais c'est justement parce que le Mondial va bien que Paris doit réinventer le salon. Nous devons garder l'esprit des pionniers. Nous avons ainsi pris la décision d'adosser AMC Promotion à un professionneldes salons", a poursuivi Luc Chatel.

 

La PFA, qui a absorbé le comité des salons en février 2018, a cependant dénoncé le contrat qui le lie à AMC Promotion, société organisatrice du Mondial depuis plus de 30 ans.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle