S'abonner
Industrie

Infineon envisage une nouvelle usine de semi-conducteurs en Allemagne

Publié le 15 novembre 2022

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
L'équipementier a le projet de bâtir une nouvelle usine de semi-conducteurs à Dresde, en Allemagne. Un investissement de 5 milliards d'euros est nécessaire et Infineon espère que les pouvoirs publics soutiendront le projet.
Infineon souhaite construire une nouvelle usine de semi-conducteurs à Dresde, en Allemagne.

La problématique des semi-conducteurs est encore loin d'être réglée, mais l'Europe tente de gagner en indépendance. Pour cela, l'équipementier Infineon vient d'annoncer qu'il envisage de bâtir une usine de semi-conducteurs en Allemagne, pour une valeur de 5 milliards d'euros.

 

Infineon "prévoit de poursuivre l'expansion de sa capacité de fabrication" de tranches de silicium de 300 mm de diamètre pour la production de semi-conducteurs, a indiqué le groupe munichois dans un communiqué. Il prévient toutefois qu'un "financement public adéquat est nécessaire pour la décision d'investissement", en appelant ainsi aux subventions que l'UE, l'Etat, les collectivités sont susceptibles d'apporter.

 

Principal fournisseur de puces pour l'industrie automobile, Infineon prévoit d'implanter cette unité à Dresde, au cœur de la "Silicon Saxony", l'un des pôles technologiques les plus dynamiques dans le domaine des puces électroniques. Pour Infineon, il s'agira du "plus gros investissement de l'histoire" du groupe. L'usine pourrait commencer à produire à l'automne 2026.

 

L'équipementier qui compte 50 000 salariés à travers le monde, pourrait ainsi ajouter jusqu'à 1 000 nouveaux emplois.

 

A lire aussi : L'Europe présente son plan pour les semi-conducteurs

 

L'Union européenne cherche à devenir un acteur majeur dans la fabrication des puces électroniques dominée par les producteurs asiatiques. Début février 2022, Bruxelles a présenté un plan de 43 milliards d'euros visant à conquérir 20 % du marché mondial des semi-conducteurs en 2030, en octroyant notamment des aides aux investisseurs.

 

Le groupe allemand Bosch a annoncé cet été un investissement de 3 milliards pour se renforcer dans les semi-conducteurs, en agrandissant ses sites de Reutlingen et de Dresde.

 

En parallèle de cette annonce, Infineon a également officialisé une révision à la hausse de ses objectifs financiers sur le long terme après avoir dégagé des résultats "record" sur son exercice fiscal achevé fin septembre 2022.

 

Le fabricant allemand dit désormais viser une croissance moyenne de son chiffre d'affaires de plus de 10 % à terme, contre 9 % jusqu'à présent, pour une marge d'exploitation qui devrait atteindre 25 %, et non 19 % comme envisagé jusqu'ici. (avec AFP)

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle