S'abonner
Distribution

Opel et Saab recrutent toujours

Publié le 23 mars 2007

Par Alexandre Guillet
< 1 min de lecture
 Commençons par la marque qui a le plus de mal à trouver des distributeurs : Saab. "Avec 60 sites aujourd'hui, il lui en manque une quinzaine pour être bien représentée, estime Thierry Suquet. La moitié de ses open-points seront couverts d'ici la fin de l'année,...
 Commençons par la marque qui a le plus de mal à trouver des distributeurs : Saab. "Avec 60 sites aujourd'hui, il lui en manque une quinzaine pour être bien représentée, estime Thierry Suquet. La moitié de ses open-points seront couverts d'ici la fin de l'année,...

...en nous appuyant essentiellement sur les distributeurs Opel et Chevrolet". Le réseau Opel quant à lui, plus ancien, avec des chefs d'entreprises âgés pour beaucoup de 55-65 ans, se renouvelle à un rythme qui s'accélère : "Six reprises en 2004, une douzaine par an en 2005 et 2006 et entre 15 et 20 prévues en 2007, les difficultés commerciales et les investissements à réaliser pouvant précipiter les départs", constate Thierry Suquet. Le recrutement de repreneurs est réalisé par une équipe de cinq personnes à travers de la prospection locale, en regardant les performances (parts de marché, rentabilité) des distributeurs locaux avant de s'adresser aux concessionnaires Opel périphériques. C'est ainsi que la marque s'est tournée vers le groupe Priod, dont le nom est indissociable de Ford, pour reprendre le site de Nanterre ; c'est ainsi, qu'à Châteauroux, Opel sera distribuée au côté de 5 autres marques, dont Ford, sur un même site ; et c'est ainsi, que près de 60 % des distributeurs Opel distribuent une autre marque n'appartenant pas à GM.


 X.C.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle