S'abonner
Distribution

Le modèle Charteco

Publié le 8 septembre 2006

Par David Paques
7 min de lecture
A grand renfort de communication, les constructeurs s'intronisent à tour de rôle défenseur de la cause environnementale. A bord des véhicules, certes. Dans les ateliers des concessionnaires, en revanche, ils sont peu nombreux à montrer "patte verte". Depuis neuf ans, Volkswagen tente...
A grand renfort de communication, les constructeurs s'intronisent à tour de rôle défenseur de la cause environnementale. A bord des véhicules, certes. Dans les ateliers des concessionnaires, en revanche, ils sont peu nombreux à montrer "patte verte". Depuis neuf ans, Volkswagen tente...
A grand renfort de communication, les constructeurs s'intronisent à tour de rôle défenseur de la cause environnementale. A bord des véhicules, certes. Dans les ateliers des concessionnaires, en revanche, ils sont peu nombreux à montrer "patte verte". Depuis neuf ans, Volkswagen tente...
...d'imposer sa vision du garage "propre". Une implication en forme d'exemple à suivre : le modèle Charteco. L'environnement dans l'industrie automobile se résume, bien souvent, pour le grand public aux seuls progrès techniques à bord des véhicules. Pour les professionnels, en revanche, il est des enjeux écologiques que les normes européennes rendent d'année en année plus drastiques : ceux des déchets automobiles. Pourtant, tous les constructeurs ne font pas montre des mêmes ambitions en la matière. Obligés de faire collecter leurs déchets par des filières de traitement et de valorisation, les ateliers n'ont pas toujours la même relation à l'environnement. "Alors qu'on nous payait pour nous prendre nos déchets il y a 20 ans, on nous demande aujourd'hui de l'argent", rappelle souvent Francis Davoust, vice-président du CNPA. Aujourd'hui, rentable pour certains déchets, coûteux pour d'autres, le recyclage des PHU cherche son équilibre. "Or, les garagistes sont tentés de favoriser la rentabilité ou le moindre coût à court terme", témoigne Constantin Voluntaru, conseiller environnement au sein de Volkswagen France, qui milite pour une spécialisation des acteurs et des filières, l'inverse du "Global environment", choisi par d'autres constructeurs. Depuis 1997, Volkswagen a inscrit la démarche environnementale dans ses fondamentaux. Une volonté qui a pris forme, en France, avec le concept Charteco. "Nous avons fait prendre conscience à notre réseau que l'environnement n'était pas qu'un coût mais également un vecteur d'image auprès du grand public",[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle