S'abonner
Distribution

Le groupe Chopard-Lallier inscrit au palmarès Best Workplaces

Publié le 15 avril 2021

Par Christophe Bourgeois
3 min de lecture
Le groupe Chopard-Lallier intègre pour la deuxième année consécutive le palmarès édité par l’organisme Best Workplaces, qui recense les entreprises où il fait bon vivre. Le groupe franc-comtois est le seul distributeur automobile de ce concours.
Le groupe Chopard-Lallier qui a intégré en 2020 les sites du groupe de Jean-Claude Bernard (photo : site de Belfort) fait partie des entreprises où il fait bon travailler.

 

Un prix dont le groupe est fier. D’autant plus qu’il est le seul de la distribution automobile à l’avoir emporté. Le distributeur franc-comtois Chopard-Lallier vient en effet d’être distingué dans le palmarès Best Workplaces. Ce dernier met en avant tous les ans les entreprises dans lesquelles les salariés se sentent bien. "Nous y avons participé trois fois et cela fait la deuxième année consécutive que nous intégrons le palmarès, explique Joseph de Malaussène, directeur des ressources humaines du groupe Chopard-Lallier. C’est pour nous une source de grande fierté. »

 

Cité par nos confères du Figaro, Patrick Dumoulin, président de la société de conseil Great Place to Work France, rappelle que la mesure de cet audit ne concerne pas "le bonheur mais de qualité de vie au travail. Le bonheur est une appréciation personnelle qui appartient à chaque salarié. La qualité de vie au travail, en revanche, relève de la responsabilité et de l’engagement de l’employeur.

 

"Il s’agit une volonté de la part d’Erik Chopard-Lallier de participer à ce concours, explique Joseph de Malaussène. Les collaborateurs répondent de façon anonyme à un questionnaire envoyé par le cabinet d’audit. Nous avons été très satisfaits de leur implication car le taux de participation a été de 90 %."

 

Parmi les points positifs qui ont permis au groupe de se placer à la 7ème place des entreprises dans la catégorie 1 000 à 2 5 000 collaborateurs où il fait bon vivre, les collaborateurs ont mis en avant le sentiment d’appartenance à un groupe familial, la proximité et à la confiance des managers et le travail d’intégration lors de l’arrivée de nouveaux personnels ou ceux de sociétés rachetées. "En l’espace d’une vingtaine d’années, le groupe Chopard-Lallier est passé d’un effectif d’environ 200 personnes à aujourd’hui 2 400*, rappelle Joseph de Malaussène. Dans notre stratégie de croissance externe, il est donc très important que les nouveaux arrivants soient bien intégrés. Le bien être au travail est l’une des priorités du groupe ; tous nos managers sont sensibilisés à cette politique." Ainsi, chaque année, les directeurs de site ont un large chapitre sur cette thématique lors des évaluations annuelles.

 

Le groupe Chopard-Lallier figure à la 8ème place de notre Top 100 des distributeurs. En 2019, il affichait un chiffre d’affaires de 1 294 millions d’euros avec un volume de vente de 33 900 véhicules neufs. Présent dans en Bourgogne-Franche-Comté, en Auvergne-Rhône-Alpes et en PACA, il distribue principalement les marques du groupe ex-PSA et de Mercedes-Benz.

 

Deux autres sociétés dans l’automobile ont également intégré le palmarès de Best Workplaces. Il s’agit de Volkswagen Financial Services France (428 collaborateurs) qui se positionne à la 10e place dans la catégorie des entreprises de 250 à 1 000 salariés et Opteven, spécialisée dans l’assurance et la garantie automobile, à la 20e place (600 collaborateurs).

 

 

* L’effectif du groupe Chopard-Lallier était de 2157 personnes lorsque l’enquête a été réalisée. Depuis l’autonome dernier, avec l’intégration de cinq sites Mercedes rachetés au groupe de Jean-Claude Bernard, l’effectif du groupe est désormais d’environ 2 400 personnes.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle