S'abonner
Distribution

L’Algérie stoppe ses importations de VO, les loueurs boudent

Publié le 14 octobre 2005

Par David Paques
4 min de lecture
Pour mettre fin au débarquement massif de véhicules d'occasion qui bousculent le marché local, le gouvernement algérien a décidé, le 25 septembre dernier, de mettre un terme aux importations de véhicules de moins de trois ans. Ce qui n'est pas sans causer quelques soucis aux loueurs hexagonaux. S'il...
Pour mettre fin au débarquement massif de véhicules d'occasion qui bousculent le marché local, le gouvernement algérien a décidé, le 25 septembre dernier, de mettre un terme aux importations de véhicules de moins de trois ans. Ce qui n'est pas sans causer quelques soucis aux loueurs hexagonaux.
S'il...
Pour mettre fin au débarquement massif de véhicules d'occasion qui bousculent le marché local, le gouvernement algérien a décidé, le 25 septembre dernier, de mettre un terme aux importations de véhicules de moins de trois ans. Ce qui n'est pas sans causer quelques soucis aux loueurs hexagonaux. S'il...
...fallait se convaincre que l'arrêt des importations de VO sur le sol algérien n'a rien d'une mesure ordinaire, un chiffre mieux que tout autre traduit cet état de fait. Depuis des années en effet, ce sont près de 100 000 véhicules de moins de trois ans qui débarquent annuellement dans les ports de la côte algérienne. Durant les neufs premiers mois de cette année 2005, 75 000 unités ont encore usé de ces derniers passeports pour le pays. A titre de comparaison, précisons que le nombre de véhicules neufs vendus sur le sol algérien durant la même période avoisine les 85 000. A la lumière de ces deux chiffres, on comprend alors d'autant mieux les enjeux de cette interdiction longtemps évoquée par les divers gouvernements algériens successifs. Le 25 septembre dernier, le président Bouteflika mettait fin aux spéculations en inscrivant cette interdiction dans la législation de son pays, provoquant par là même un certain e[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle