S'abonner
Distribution

La marge s'améliore pour Auto1 Group

Publié le 24 août 2022

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Alors que ses plateformes BtoB et BtoC enregistrent de solides progressions de volume de ventes, Auto1 Group parvient à tirer ses marges unitaires vers le haut, au deuxième trimestre 2022. Son Ebitda reste négatif.
Activités BtoB et BtoC confondues, Auto1 Group a dégagé une marge unitaire moyenne de 761 euros au 2e trimestre 2022. ((©Auto1)

C'est un bilan plutôt convaincant qu'Auto1 Group a mis en avant au terme du deuxième trimestre 2022. Selon les informations communiquées récemment, le spécialiste allemand des transactions en ligne de véhicules d'occasion a réussi à maintenir sa courbe de croissance tout en améliorant sa marge unitaire.

 

Au cours de la période, le groupe a écoulé 166 147 véhicules d'occasion en Europe. Il a ainsi progressé de 16,4 % sur un an. Compte tenu de l'inflation des prix, cela a généré un revenu de 1,737 milliard d'euros, en hausse de 63,1 %. Le bénéfice brut d'Auto1 Group s'élevant à 126,4 millions d'euros, en gain de 27,3 %.

 

A lire aussi : Aramis Group se heurte aux conditions de marché

 

Les ventes aux professionnels restent largement majoritaires dans le bilan avec un total de 150 377 unités, en hausse de 12 %. Elles ont rapporté un chiffre d'affaires de 1,467 milliard d'euros (+54,3 %). Le bénéfice brute a atteint 110,1 millions d'euros au terme du trimestre, en progression de 14,4 %.

 

Pour sa part, Autohero, la branche des VO à particulier, continue de profiter de l'effet de base. Toujours en phase de lancement, la plateforme gagne 87,4 % de volume sur un an, à 15 770 unités. de fait, le chiffre d'affaires explose (+136,5 %, à 269,9 millions d'euros). Avec une marge brute de 16,3 millions d'euros, le groupe revendique là une croissance de 434 %.

 

Révision à la hausse des ambitions

 

Dans ce contexte, Auto1 Group parvient surtout à améliorer sa marge unitaire. A l'échelle de l'entreprise, c'est à dire en conjuguant BtoB et BtoC, elle est arrêtée à 761 euros de moyenne par VO livré. Elle grimpe donc de 9,4 % sur un an. Auprès des professionnels, elle s'établit à 732 euros de moyenne (+2,2 %), tandis que Autohero termine le chapitre avec une marge unitaire de 1 035 euros contre 363 euros en 2021.

 

L'ebitda demeure cependant dans le négatif. Il se creuse même. De -22,9 millions d'euros en 2021, il est donné à -46,8 millions d'euros à la fin du deuxième trimestre de cette année. Christian Bertermann, le PDG et cofondateur du groupe, demeure confiant. Il estime pouvoir atteindre la rentabilité à la fin de l'année 2023, a-t-il expliqué en marge de la présentation des chiffres.

 

Auto1 Group relève d'ailleurs ses prévisions pour l'exercice en cours. Le chiffre d'affaires, initialement attendu entre 5,7 et 6,8 milliards d'euros, devrait atteindre 6 à 7 milliards d'euros. Le bénéfice brut pourrait se situer entre 470 et 580 millions d'euros. Les projections concernant la marge de l'ebitda ont été maintenus (-2 à -3 %).

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle