S'abonner
Distribution

Heycar lance une opération de déstockage de voitures d'occasion

Publié le 14 mai 2024

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
La plateforme de diffusion des offres de voitures d'occasion va lancer une grande opération inédite de déstockage. À compter du 20 mai 2024 se tiendront les Heycar Days, en collaboration avec les concessions automobiles partenaires.
Lancement de l'opération Heycar Days
Lors des Heycar Days, les concessionnaires accorderont 500 à 3 000 euros de rabais sur une sélection de voitures d'occasion. ©Le Journal de l'Automobile

Les problématiques de surcharge des stocks de voitures d'occasion donnent des idées. Chez Heycar, cela prendra la forme d'une mécanique inédite chez un infomédiaire. À partir du 20 mai 2024, la plateforme de diffusion des annonces organisera les Heycar Days, une opération de déstockage à l'échelle nationale.

 

Le projet a été conçu en étroite collaboration avec des concessionnaires. Il s'agit de proposer un système de promotion sur une sélection de voitures, durant deux semaines. Le concept est inspiré des ventes flash sur les sites de commerce en ligne. "Les tarifs seront très agressifs et exclusifs sur la plateforme Heycar", présente Mathias Hioco, directeur général de Heycar France.

 

Une vingtaine de groupes impliqués

 

Cette nouvelle proposition marketing n'est pas étrangère à l'arrivée de Thibaut Delebarre. Le directeur marketing et communication de la filiale tricolore veut reprendre une recette d'Amazon, son ancienne entreprise. "La page des Ventes Flash est la deuxième plus consultée chez Amazon. Ce qui prouve la sensibilité des consommateurs à ces actions événementielles", soutient-il.

 

Une quinzaine de concessionnaires ont pris le parti de suivre le mouvement. Parmi eux se trouvent les groupes BYmyCAR, DBF, Gemy, Guyot, Sofibrie ou encore Tressol-Chabrier. Une dizaine de plus a donné son accord de principe. "Ils choisiront les véhicules d'occasion à exposer, mais nous allons aussi les conseiller. Ils accorderont entre 500 et 3 000 euros de remise", détaille Thibaut Delebarre.

 

A lire aussi : L'offre européenne de voitures d'occasion retrouve son pic de 2021

 

Les distributeurs financent les gestes commerciaux, Heycar supporte les coûts de mise en œuvre et de marketing. Une partie de l'équipe a passé les deux derniers mois à effectuer les développements informatiques nécessaires. Pour le moment, la remontée des flux n'est pas automatisée depuis les outils de gestion de stock. Les VO sont donc extraits "à la main". Il faut savoir qu'environ 10 % de l'offre de Heycar devrait être concernée, soit autour de 8 000 voitures d'occasion.

 

Des déclinaisons à suivre

 

L'infomédiaire orchestre aussi la campagne publicitaire des Heycar Days. Elle impliquera la radio et les supports digitaux. "Les distributeurs ont apprécié le principe de profiter de notre puissance marketing pour lancer une opération nationale qu'ils peuvent décliner localement", commente Mathias Hioco.

 

L'opération Heycar Days a vocation à attirer les clients habituels. Le profil type prend les traits d'un homme, âgé de la trentaine et vivant sur tous les territoires possibles. Il a des moyens financiers de CSP+ lui permettant de considérer des voitures d'occasion de 23 000 euros en moyenne. Et Thibaut Delebarre de fixer : "cette vente exclusive doit conduire à générer 50 % de leads en plus et à doubler les taux de conversion chez les concessionnaires".

 

A lire aussi : Le groupe Jeannin fait un pas de plus dans la vente de VO en ligne

 

Il s'agit d'un galop d'essai. D'autres Heycar Days suivront. Pour le directeur général France, il faudra se rapprocher des éditeurs pour automatiser les flux. Ensuite, les opérations pourront se décliner sur des segments spécifiques, comme les voitures électriques d'occasion, ou sur des services, tels que le financement ou la garantie.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle