S'abonner
Distribution

Entretien avec Patrick Bailly, président de la branche VP du CNPA : "Si la clause de localisation est supprimée, les distributeurs s'affaibliront".

Publié le 23 juillet 2004

Par Tanguy Merrien
7 min de lecture
Patrick Bailly estime que la nouvelle réglementation européenne n'a pas bouleversé la donne en matière de distribution. Il reste, en revanche, plus inquiet en cas de suppression de la clause de localisation qui pourrait à terme affaiblir les distributeurs. S'il est confiant pour l'avenir de la...
...branche, une meilleure logistique et une concentration des compétences contribueraient à améliorer la situation financière des affaires. Le Journal de l'Automobile : Depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle réglementation européenne, quelle est la situation générale dans les réseaux ? Patrick Bailly : Nous pouvons constater qu'il n'y a pas eu, depuis le mois d'octobre dernier, énormément de changements puisque tout était déjà en place avant la mise en application du nouveau règlement européen. Les distributeurs qui exerçaient leurs trois métiers continuent d'exercer ces mêmes métiers dans leur zone avec deux ou trois contrats selon les marques. Aujourd'hui, il reste néanmoins un point chaud à traiter : la suppression de la clause de localisation prévue pour le 1er octobre 2005. Une suppression contre laquelle nous nous battons. J.A. : Justement, quels sont vos arguments et vos propositions pour espérer voir cette clause maintenue ?P.B. : L'arrivée des 10 nouveaux entrants au sein de l'Union européenne devrait voir les écarts de prix entre les différents membres augmenter. Le fait qu'un concessionnaire lambda vienne s'installer face à un concessionnaire déjà en place entraînerait une lutte tout à fait inégale et provoquerait une baisse des valeurs de nos affaires et de nos fonds de commerce. Nous pourrions par ailleurs assister à un regroupement sur les grands centres où les intervenants auraient intérêt à aller chercher les volumes et éventuellement les marges. Tout ceci provoquerait par conséquent un abandon du maillage géographique des réseaux, qui à ce jour est plus ou moins en place. Si la suppres[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

cross-circle