S'abonner
Distribution

Distributeurs et automobilistes pénalisés par les lenteurs de l'ANTS

Publié le 9 décembre 2020

Par Alice Thuot
2 min de lecture
Faute de certificat d’immatriculation électronique, les véhicules importés subissent un long délai de traitement via l’ANTS. Des modèles vendus fin 2020 pourraient ainsi écoper du malus de 2021, ou pire, se voir interdire d’être immatriculés, norme Euro 6d Full oblige.
Le délai de traitement par l'ANTS peut atteindre 48 à 68 jours.

 

Le passage au système de certificat électronique e-Coc fait encore des siennes. On se souvient que déjà, en ce début d’année, les professionnels et leurs représentants avait alerté les pouvoirs publics sur un danger imminent pour les professionnels importants des véhicules. A cette époque, faute de certificat d’immatriculation électronique baptisé e-Coc, ces véhicules

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle