S'abonner
Distribution

ATB Auto réamorce une offre de financement VO avec VW Finances

Publié le 18 mai 2022

Par Gredy Raffin
4 min de lecture
La centrale d'achat VO dijonnaise cherche à accompagner plus étroitement ses clients professionnels. Pour ce faire, ATB Auto s'est associé à VW Finances, un courtier nordiste qui lui permet de couvrir les dossiers de l'acheteur final.
ATB Auto espère aider ses clients à finaliser toutes les opérations de financement automobile.
ATB Auto espère aider ses clients à finaliser toutes les opérations de financement automobile.

ATB Auto n'est jamais en manque d'idée lorsqu'il s'agit de prendre des initiatives. La centrale d'achat de VO 0 km qui avait décidé, en pleine crise sanitaire en 2020, d'ouvrir les bureaux commerciaux le samedi, lance cette fois-ci avec des solutions de financement à vendre en BtoBtoC.

 

En fait, il s'agit d'un retour au catalogue. Il y a quelques années, ATB Auto avait ouvert une structure dédiée. Mais la croissance spectaculaire de la centrale d'achat a poussé Xavier Meney, le fondateur, à concentrer ses investissements sur l'activité de transactions automobiles.

 

A lire aussi : Le groupe InterVO multiplie les projets

 

Dans cette logique, le dijonnais a donc pris le parti en 2022 de relancer ce service avec la collaboration d'un partenaire. Dans le cas présent, il s'est tourné vers VW Finances, une société nordiste, opérant en qualité de courtier auprès des organismes financiers, qui présente la particularité de trouver des issues favorables aux dossiers complexes.

 

Ainsi, ATB Auto va proposer à ses clients professionnels une prestation de couverture des demandes de financement. "Nous commercialisons les offres, nous portons le risque et nous assurons la relation avec le consommateur dans la durée", explique Xavier Meney, lors d'un entretien accordé au Journal de l'Automobile. Il ne communique toutefois pas d'objectifs chiffrés.

 

Agence de communication automobile

 

Le financement n'est pas le seul registre dans lequel ATB Auto entend aider ses clients professionnels. Après avoir lancé une stratégie de sites vitrines pour eux, en 2019, l'entreprise va plus loin avec la création d'une agence digitale qui peut à la fois couvrir les besoins internes mais également délivrer une prestation pour des tiers.

 

Plus concrètement, l'agence de communication va construire et mettre en œuvre une stratégie de présence en ligne pour les structures modestes qui n'ont pas les moyens d'entretenir une équipe. Elle livrera en outre les outils nécessaires. Et Xavier Meney de souligner : "il s'agit d'une véritable agence spécialisée dans l'automobile emmenée par des professionnels de l'automobile. Ce qui est assez rare".

 

Dès le mois de juin prochain, un gestionnaire de communauté sur les réseaux sociaux rejoindra les rangs. Alors le modèle économique d'abonnement à trois niveaux pourra s'appliquer. "Nous allons quoi qu'il en soit abaisser nettement les prix par rapport à ce qui se pratique dans le secteur", promet encore le président d'ATB Auto.

 

Pari osé et coûteux

 

Des initiatives qui ont vocation à générer un chiffre d'affaires suffisant pour préserver les emplois. L'entreprise dijonnaise a fait le pari depuis 2020 de maintenir les équipes. "Nous avons même récemment versé des primes par anticipation car nous savons que les temps à venir vont demander de redoubler d'effort", glisse le fondateur.

 

Celui qui écoule autour de 4 000 VO très récents par an ne cache pas les difficultés rencontrées actuellement. "Depuis un mois, nous sentons réellement que le nombre de véhicules disponibles chez nos fournisseurs a baissé, commente-t-il. Mais nous avons pris la décision de continuer de nous aligner pour alimenter le parc et disposer de 800 véhicules en stock quand nos confrères n'ont plus rien".

 

Lire aussi : Autobuy mise sur Auto-Flow pour diversifier son approvisionnement

 

Un pari osé et coûteux eu égard à l'inflation des prix. Et pour Xavier Meney rien ne va endiguer le phénomène étant donné que la compétition se densifie à l'échelle européenne. "La diversification devient la règle générale", dit-il. En clair : tous les acteurs s'autorisent à commercialiser des VO qu'ils ne regardaient pas avant, laisse-t-il comprendre. Et d'analyser : "nos modèles sont poussés à l'extrême".

 

Alors plus que jamais ATB Auto se concentre sur les marchands locaux, laissant le soin aux grandes structures VO de batailler pour émerger (ou rester à flot) au-dessus de la ligne de flottaison sur Internet. Une vision qui sied aux soutiens financiers. "Les banques sont plus vigilantes mais continuent de nous suivre", apprécie Xavier Meney.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle